VIVE LA FRANCE ! 14 JUILLET : LIBERTÉ, EGALITÉ, FRATERNITÉ :

Publié le par NEOAFRICAIN

TOUR-EIFFEL.jpg

En ce jour de fête nationale, saluons la France ! Ce beau pays qu’il est si beau de visiter du Nord au Sud, de l’Ouest à l’Est, qui a de si belles villes : Paris, Bordeaux, Nice, Strasbourg ;  de si belles régions : la Côte d’Azur, la Normandie ; de si beaux monuments : la Tour Eiffel, les Arènes, le mont Saint-Michel…

Les Français réputés chauvins, ne réalisent pas assez toute la beauté de leur nation, surtout qu’il faudrait y ajouter la douceur et les paysages des DOM-TOM…  

La France qui célèbre la prise de la bastille aujourd’hui doit également se souvenir que ses valeurs éternelles risquent à tout moment de ne rester que de beaux mots sur les frontons des monuments : à cause de l’esprit socialiste qui s’est imposé dans le pays,

La Liberté : liberté de penser autre chose que la majorité, liberté de dire ce qui est vrai mais qui peut être parfois politiquement incorrect, liberté d’entreprendre sans tracasseries excessives, liberté de travailler davantage pour gagner davantage, liberté de profiter des fruits de son travail sans susciter la jalousie de son voisin ou les foudres des du gouvernement « qui n’aime pas les riches »,… Toutes ces libertés sont menacées, il suffit de voir ceux qui n’osent plus créer en France, ou ceux qui choisissent délibérément d’être assisté par la société…

L’Egalité : la vraie égalité que les révolutionnaires ont arrachée il y a 223 ans, c’est l’égalité des chances. A tout jamais, l’égalité des chances, l’égalité des citoyens face à la loi et à l’Etat doivent perdurer. Mais l’égalitarisme que nous promettent les Gauchistes au pouvoir est en fait une inégalité. Donner les mêmes avantages à tout le monde n’a pas de sens, c’est même injuste : autant celui qui a de quoi vivre ne doit pas recevoir des aides d’urgences, autant ceux qui cyniquement choisissent la facilité ne devrait pas avoir autant que ceux qui se démènent pour avoir plus.

La Fraternité : comme tout humaniste (parce que chrétien), je considère que des citoyens d’un même pays devraient dans des périodes cruciales ou sur des sujets d’importance, savoir adopter des attitudes comparables à celles des membres d’une même famille. Encore plus que la solidarité, il faudrait avoir des comportements fraternels entre eux. Mais ceci requiert une forme de justice qui est à l’opposé de celle défendue par le nouveau pouvoir français. La justice n’est pas le laxisme et les excuses perpétuelles pour les uns et la sanction dure pour els autres ; la vraie justice serait d’imposer à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs. Fort de cela, on verrait se développer naturellement dans tous les domaines, des gestes fraternels.

La France, nation millénaire, traverse une période de turbulences, il revient aux Français d’aujourd’hui d’être à la hauteur de ceux d’hier pour que sa devise reste inscrite en belles lettres d’or.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article