TRAGIQUE HAÏTI

Publié le par NEOAFRICAIN

Haiti1.jpg

Quel symbole puissant de la dévastation de tout un pays que ce Palais présidentiel détruit !

En ce jour du Seigneur, comme disent les Croyants, je joins mes prières à toutes les autres venues du monde entier pour que les victimes reposent en paix, que le plus de survivants soient sauvés et que ce pays se reconstruise.

 

Comme souvent quand la tragédie est aussi terrible, chacun va de sa propre explication. Souvent j’entends parmi mes amis chrétiens parler de la malédiction d’un peuple qui s’est donné au Vaudou et qui en subit les conséquences. Je ne peux me résoudre à cela et je trouve répugnant que des hommes de foi puissent le concevoir. Il faut rappeler qu’il s’agit d’une des pires catastrophes naturelles qui a frappé une des populations parmi les plus pauvres du monde. Un peu de décence donc…

La vie est faite de drames et inutile d’imaginer des malédictions, les catastrophes naturelles se produiront toujours.

 

L’île d’Hispaniola se trouve sur une zone géologique sensible (on parle de la faille d’Enriquillo) et régulièrement, à cet endroit, la terre tremble. C’est comme pour la faille de San Andréas ; on sait hélas, qu’un jour où l’autre il y aura un tremblement de terre grave.

 

Par contre, c’est dans ces moments que l’on comprend l’importance d’avoir des Politiciens éclairés, mettant en place des mesures de précautions pour des situations extrêmes. En partant du fait que son pays est sujet à des séismes parfois très violent, il eut été naturel que le Gouvernement haïtien ait prévu des plans d’urgences pour mobiliser les forces de sécurité pour protéger les biens et les personnes, assurer un minimum de communications et le meilleur fonctionnement possible des services publics de base.

 

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits selon belle Déclaration universelle des droits de l’Homme. Mais selon qu’ils naîtront dans un pays bien ou mal géré, leur vie sera différente.

Voilà toute l’importance d’avoir des hommes ou des femmes de qualité et de caractère à la tête des Institutions, pour qu’ils puissent répondre avec brio aux crises.

 

Je ne ferai pas un raccourci trop facile en disant que quand le 11 septembre s’est produit, heureusement qu’il y avait Bush à la Maison Blanche pour rassurer et mobiliser toute une nation. Dans le même registre, je dirais que c’est pour ces risques-là qu’il est important d’avoir des finances publiques saines. Pour qu’il puisse mobiliser des sommes importantes pour répondre aux urgences

 

L’image que donne Haïti aujourd’hui est celle d’un pays tellement pauvre et dépourvu de tout qu’il vaut presque mieux qu’il soit géré de façon permanente par les Nations-Unies. Déjà avant le drame, le pays était sous perfusion financière du FMI et de la Banque Mondiale, et sous quasi tutelle administrative de l’ONU. Aujourd’hui, c’est clair que l’Etat haïtien n’a pas les capacités pour faire face à la gestion de l’après-séisme. Et nous pouvons déjà anticiper que bientôt, on se posera même la question de la viabilité de ce pays sujet à des risques sismiques fréquents et qui doit être géré par autrui pour qu’il y ait un minimum de fonctionnement.

 

La vraie tragédie est peut-être là !

Publié dans ACTUALITE BRULANTE

Commenter cet article