SUPER-CONDI

Publié le par NEOAFRICAIN

CONDI-at-TULSA.jpg

Merci à BOOKER RISING d’avoir transmis l’information.

Ce fut pour moi, une belle occasion de redécouvrir combien CONDOLEEZA RICE, l’ancienne Conseillère à la Sécurité Nationale et ancienne Secrétaire d’Etat du Président W. BUSH, était qualifiée pour analyser et juger les risques que courent les USA aujourd’hui.

J’abonde dans son sens :

Quasi  dix ans après les terribles attentats du 11 septembre 2001, le monde (et surtout les Historiens) devront juger les actes de l’Administration de W. BUSH sous l’aulne de la stabilité et de l’espoir qu’elle a su apporter au monde après ce drame. Il fallait un Président fort et une administration solide pour tenir le monde qui vacillait en cette période. Quant à ces actions « humanistes » dans le monde, la majorité des gens se trompent en ne considérant que les interventions en Irak et en Afghanistan. Elle a été très active dans la crise au Darfour et a notamment considérablement aidé les pays pauvres africains. La dernière tournée de W. Bush sur le Continent et l’accueil chaleureux qu’il y avait reçu en était le meilleur exemple.  C’est peut-être dans ce domaine que le « compassionate conservatisme » a trouvé toute son expression.

Pour ce qui est des risques d’aujourd’hui ; clairement l’Iran est au top de l’agenda. Les dernières nouvelles de Téhéran ne font d’ailleurs que confirmer le danger pour le monde et pour cette région stratégique que posent les Ayatollahs !

Enfin, elle a repris avec Brio les fondamentaux de la politique étrangère de ce qu’on peut appeler les Néoconservateurs.

A la différence d’autres Conservateurs et bien-sûr des pseudo-pipo-Pacifistes et autres Isolationnistes ; il y a ici la conviction forte que les USA courent un grand risque (la preuve tragique a été donnée par le 11 septembre) quand ils laissent proliférer des Etats instables qui ont à leur tête des tyrans. La Démocratie qui a apporté tant de bienfaits aux States, est la meilleure forme de Gouvernement et les USA doivent se faire un devoir de la promouvoir partout. Et elle dit justement qu’ils doivent le faire autant pour des raisons morales que pour leurs propres intérêts.

Cet impératif implique beaucoup de courage et d’abnégation ; deux qualités qui ont quitté la Maison Blanche avec le Président W. BUSH !

CONDOLLEEZA RICE rappelle plusieurs choses aux amnésiques ou aux Obamaniaques les plus obtus :

1)    L’Administration BUSH était composée de personnes de très grand talent.

2)    Il y avait des Blacks aux postes clés de cette administration (argument qui contrecarre ceux qui invoquent souvent le prétendu racisme de ces années-là)

3)    Elle avait l’avantage d’avoir une doctrine qui a su préserver les intérêts fondamentaux de leur pays et du monde libre ; et de causer de grands torts à leurs ennemis.

Elle surclasse la très silencieuse et très effacée actuelle Secrétaire d’Etat (Hillary pour ceux qui l’auraient oublié) et a une cohérence qu’on ne retrouve pas aujourd’hui. L’actuelle administration est tiraillée entre les Apprentis-Naïfs-Pacifistes du genre du « Ministre de la Justice » qui veut juger tous les terroristes sur le sol américain, du genre de ceux qui voulaient fermer à tout prix Guantanamo (CONDI s’y était opposé tant qu'il n'y avait pas d'alternative crédible) et quitter l’Irak à la pointe des pieds ; et un autre courant qui veut compenser la faiblesse affichée de ce Président par des frappes de drones partout où ils le peuvent.

Vraiment, SUPER-CONDI a toute sa place dans un futur destin national !

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article