RENOUVEAU CATHOLIQUE

Publié le par NEOAFRICAIN

Vatican-messe.jpg
Un rapport récemment publié par les services du Vatican indique que le nombre de Catholiques dans le monde a augmenté entre 2007 et 2008 de près de 2%.

On y apprend aussi que le nombre d’Evêques a dépassé les 5.000, avec une grande progression de ce nombre en Afrique. Même le nombre de séminaristes est en augmentation.

Ces données vont à l’encontre de  la pensée unique européenne dans ce domaine qui voit un déclin de l’Eglise catholique, de ses valeurs et de ses fidèles.

Bien-sûr, on constate ici en France une désaffection des messes, les Catholiques français sont en majorité très critiques par rapport au Vatican et sont plus « libertaires » sur les sujets de sociétés comme l’avortement, l’euthanasie, la reconnaissance de l’homosexualité ; mais sont moins ouverts que le voudraient l’Eglise sur d’autres sujets comme l’immigration, la prise en compte des excès de l’économie de marché, la lutte contre l’exclusion ou la pauvreté extrême.

Je ne cacherai pas que moi-même j’ai difficile à suivre certaines indications de notre Eglise !

 

Mais mon propos est surtout de montrer aux « bons français » que dans ce domaine surtout, le monde ne tourne pas autour d’eux. Et que si des millions de nouvelles personnes dans le monde se tournent vers l’Eglise catholique, ce n’est pas seulement pour des raisons économiques ou sociales. Peut-être bien que ces personnes ont trouvé un sens et des valeurs dignes de régir leur vie et celle de leurs proches.

En contrepartie hélas, de nombreux « bons français » qui se détournent de leur religion « historique », ne trouvent pas le bonheur pour autant. Les divorces qui augmentent, les suicides, surconsommation de médicaments, peu de sens donné à la vie, jeunesse qui n’a plus de repères, etc. Je ne suis pas sûr que les gens ou que le pays tout entier y gagne au change.

A l’heure où les nouvelles religions, arrivées en Europe avec les dernières vagues d’immigration, se développent à un rythme effréné ; c’est bien la culture européenne qui va changer (j’y reviens souvent, je ne vais pas m’y attarder ce soir).

On pourra dire que les pauvres d’Afrique ou d’Amérique du Sud prient parce qu’ils souffrent dans leur vie, je ne crois pas que ce soit la raison première. C’est surtout que ces sociétés ont encore le sens de ce qui est sacré alors qu’hélas d’autres se sacralisent eux-mêmes…

 

Le beau message de ce rapport est que les nouveaux Catholiques de Chine et d’Inde qui gonflent le nombre de cette armée de Croyants, sont certainement ceux qui ont le plus de foi en leur avenir, ceux qui pensent à une vie plus belle et plus riche demain pour leurs enfants ; alors que l’Europe en particulier se gavent de prozac et déprime parce qu’elle devra travailler jusqu’à plus de soixante ans pour payer son régime de protection sociale exorbitant.

 

Face aux blasés et aux déprimés, les vrais exclus qui souffrent de la guerre (les Chrétiens du Moyen-Orient par exemple) ou  ceux qui sortent de systèmes politiques opprimants (les Polonais ou les Chinois par exemple), démontrent par leur ferveur toute la vivacité du message chrétien, relayé par l’Eglise.

Publié dans RELIGION

Commenter cet article