PRESENCE CHRETIENNE EN EUROPE !

Publié le par NEOAFRICAIN

Herman_van_rompuy_46_17657b.jpg

Peu de gens connaissent Herman VAN ROMPUY. Pourtant, Président du Conseil européen, il est dans le rang protocolaire, l’une des personnes les plus importantes du monde. Aujourd’hui, il présidait son premier sommet de Chefs d’Etats et de gouvernements. Catholique pratiquant, formé chez les Jésuites, il ne cache pas sa foi quand on l’aborde sur ce sujet. Il reconnaît même dans les journaux passer du temps chez les moines pour « cultiver sa foi ». Bien que la Constitution européenne rédigée en 2004 ait fait l’erreur de ne pas relever les racines judéo-chrétiennes du continent, force est de constater que la religion chrétienne reste largement la plus importante. On trouverait donc naturel que son président partage cette foi. Et pourtant, quand on a déjà approché les élites européennes (à Paris ou à Bruxelles par exemple) on imagine ce par quoi il a du passer. En effet, la présence nombreuse et puissante des Francs-maçons, des Musulmans, des objecteurs de conscience et autres groupements que certaines pays jugent sectaires est une réalité. Ils font ouvertement du lobbying auprès des Députés européens. A côté de ça, l’Eglise catholique qui est la première confession du continent européen, défend très faiblement ses convictions.

Dans le débat sur l’entrée ou non de la Turquie dans l’union européenne, il est vrai que les Chrétiens européens étaient à la pointe du refus. Non pas par xénophobie, mais par volonté de défendre un héritage et une culture qui aurait bien-sûr été modifiés par l’arrivée de millions de Turcs à plus de 95% musulmans. Là encore, ils ont été stigmatisés.

Mais à des signes politiques récents, on sent une forme de ressaisissement du monde chrétien. Dans ce contexte, je relaye avec plaisir l’information indiquant la plus grande implication de l’Eglise dans le travail législatif.

« Si tu ne t’occupes pas de la politique, elle s’occupera de toi ». Il est plus que temps que les Chrétiens d’aujourd’hui, souvent timorés dans l’affirmation de leurs convictions, en prennent vraiment conscience.

Publié dans RELIGION

Commenter cet article