PEDOPHILIE : COLERE D’UN CATHOLIQUE !

Publié le par NEOAFRICAIN

jesus-20et-20enfants.jpg

Chapeau bas à la très télégénique Frigide Barjot, présidente du collectif « touche pas à mon pape », qui n’hésite pas à dire tout haut ce beaucoup de Catholiques pensent tout bas.

Comme elle, je dois dire toute mon horreur et ma colère quand je lis que des prêtres sont coupables des pires monstruosités envers ce qui a de plus précieux dans la vie, les enfants. Et comme le Saint Père a décidé de lever la chape de plomb qui a pesé sur ces crimes durant de trop longues années ; dans les jours et les semaines à venir, on doit s’attendre à ce que d’autres scandales de ce genre éclatent.

Je ne peux me résoudre à ce que certains prêtres, garants des valeurs de l’Eglise, défenseurs des plus pauvres et des plus faibles, prêchant à chaque eucharistie l’amour du prochain et le « Laissez venir à moi les petits enfants », puissent être les auteurs de tels actes. Je comprends aussi que l’Eglise, qui a cette vocation miséricordieuse de pardonner tout et tout le temps, puisse se sentir embarrassée avec ces criminels, sous prétexte qu’ils sont malades et qu’ils ont besoin de soins ou parce qu’Elle aurait découvert leurs crimes lors de confessions privées qui par principe sont secrètes.

Je considère pour ma part qu’il est grand temps que l’Eglise soit plus sévère et carrément intraitable envers les prêtres qui commettraient des crimes envers les enfants. Déjà dans les séminaires, il faudrait qu’elle cherche à déceler ceux qui ont des penchants homosexuels ou pervers, afin de limiter au maximum ce genre de risques. Si malgré tout, ces prédateurs passent entre les mailles du filet; une fois les faits avérés, il faut directement les excommunier. Je ne peux comprendre qu’un prêtre qui a du « sang » sur les mains puisse encore bénir, consacrer ou donner la communion, etc.

Même si le nombre de prêtres concernés par cette déviance est moins important que les médias le laissent entendre (le communiqué du Vatican revient dessus) et que ce n’est pas à cause de cela qu’il faut tout changer dans l’Eglise (remettre en cause le Célibat des prêtres, notamment) ; l’Eglise doit comprendre à quel point cette mauvaise image que ses détracteurs habituels se font une joie de propager, a des conséquences désastreuses. Déjà aujourd’hui, certains parents ont peur d’inscrire leurs enfants dans des mouvements de jeunesse catholique comme les scouts ou de les envoyer en retraite avec un aumônier. Demain si cette peur s’amplifie, ce sera catastrophique !

Plus périlleuse que la sécularisation des sociétés occidentales et l’islamisation galopante ; je pense que ces crimes pédophiles commis par des prêtres constituent la menace la plus dangereuse pour l’Eglise, parce qu’elle vient de l’intérieur et qu’elle touche à ce qu’elle a de plus sacré. Il faut absolument s’attacher à éradiquer ces phénomènes. Par tous les moyens !

Publié dans RELIGION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article