OBAMA : UN ÉTÉ MEURTIER !

Publié le par NEOAFRICAIN

 

 

En ce dernier jour du mois du mois d’août, on peut déjà faire le bilan politique de cet été 2011. Une conclusion s’impose pour les Etats-Unis : cette période restera comme la quintessence de l’incapacité, de l’incompétence, de l’incohérence et de la dangerosité de la politique de l’actuel Président américain. J’ai beau chercher un éventuel point positif, je ne vois rien.

L’économie américaine est dans une très mauvaise situation. Le taux de chômage reste élevé, malgré des plans de relance extrêmement coûteux. Une situation budgétaire explosive causée en partie par la crise financière de 2008, mais surtout par la multiplication des dépenses voulues par l’administration démocrate. Et ultime humiliation pour la 1ère puissance économique mondiale : pour la première fois de leur histoire, la grande agence de notation S&P leur retire le très fameux AAA. Ces spécialistes ont sanctionné l’incapacité du plus puissant dirigeant de la planète à les convaincre qu’il avait un plan pour réduire les dépenses de l’Etat américain, tout en lui offrant une bonne perspective de croissance économique. Depuis son avènement en janvier 2009, Obama reste persuadé que seules les dépenses publiques peuvent assurer la relance de l’économie. Les grands argentiers qui prêtent aux Etats-Unis lui ont sévèrement rappelé qu’il y avait une limite à ne pas dépasser.

Les valeurs américaines ont-elles aussi souffert.  La légalisation du mariage gay dans de grands Etats comme celui de New-York est une tâche indélébile qui va radicalement changer la société américaine. La désacralisation du mariage, la banalisation de l’avortement, la présence homosexuelle dans l’armée, la remise en cause de la présence de Dieu dans la sphère publique,… ce n’est pas un hasard si tout ceci se passe sous la présidence d’OBAMA. Celui qui a toujours été ambigu sur ses rapports à la religion, a révélé ses véritables convictions sur ces sujets. Plus aucun croyant ne pourra désormais lui accorder le bénéfice du doute. Jamais le « IN GOD WE TRUST », si important aux Etats-Unis, n’a paru aussi fragile que durant ce mandat.

Mais là où la dangerosité de la politique d’OBAMA est la plus visible, c’est hors des frontières américaines. Le mois d’août 2011 est, depuis le début du conflit, le mois le plus meurtrier pour les Américains qui combattent en Afghanistan. Ces braves tombés pour la liberté sont les malheureuses victimes d’une stratégie américaine défaillante. L’annonce précipitée du retrait militaire d’Afghanistan a renforcé et remobilisé les Talibans qui ont maintenant l’avantage psychologique sur les Alliés. Difficile pour des militaires de se battre quand leur seule mission est d’assurer un retrait progressif. Ce n’est pas là non plus un hasard si la France et toute la coalition internationale ont aussi subi de lourdes pertes militaires cet été. L’idéologie néfaste de l’actuel occupant de la Maison Blanche a eu des conséquences désastreuses dans tous ces domaines de la vie publique.

C’est donc tout à fait logique de voir OBAMA battre des records d’impopularité dans les sondages. Une forte majorité d’Américains ne croient plus en ses solutions pour les sortir de la crise, ni en sa capacité de Présider leur pays. Dans ce paysage politique morose, il y a donc une bonne nouvelle : la grande probabilité qu’Obama soit battu en 2012 !

 

 

 

Commenter cet article