OBAMA: LE CAUCHEMAR AMERICAIN!

Publié le par NEOAFRICAIN

Le président américain vient donc de promulguer avec triomphe la loi qui permet à tous les Homosexuels d’affirmer leur particularité au sein des forces armées américaines. Il met ainsi fin à la discrétion imposée par le  « Don't ask, don't tell ».  

Pour autant, les Démocrates américains devraient avoir le triomphe modeste, parce qu’il n’y a aucune victoire politique à faire voter ses promesses de campagne quand on contrôle la Présidence et les deux chambres du Congrès. Ce qui par contre est révoltant, c’est cette faille démocratique qui permet à des Parlementaires qui ont été battus dans les urnes de continuer à faire passer des lois aussi importantes pendant encore deux mois.

 

Je continue à en vouloir à tous ces Américains (Républicains, Conservateurs,..) qui ne se reconnaissent pas dans les valeurs défendues par Obama et qui pourtant avaient préféré s’abstenir de voter en 2008, ou avaient carrément choisi de soutenir l’Obama de 2008 qui se faisait passer pour un Modéré alors qu’il était juste le Gauchiste radical qui s’est révélé depuis. Je me souviens notamment de ce prêtre (d’origine africaine comme moi) qui était un fervent « obamaniaque ». J’imagine qu’il a difficile aujourd’hui à prêcher sur le mariage et  la vertu, au vu de ce que son favori est entrain d’accomplir dans ces domaines. A cause d’une stupide loi française qui associe toute critique objective de cette perversion sexuelle à de l’homophobie, je serai prudent sur le sujet. Je dirai juste que je désapprouve ces pratiques qui sont contraires à ma religion.

 

Avec beaucoup d’autres en effet, j’avais pressenti qu’Obama serait le fossoyeur du rêve américain. Son histoire personnelle (avec son père musulman, communiste et tiers-mondiste ; et l’église ouvertement anti-américaine dans laquelle il priait), et ses votes en tant qu’éphémère Sénateur (il avait été classé parmi les Sénateurs les plus à gauche du Sénat) étaient des puissants révélateurs.

Je l’ai souvent écrit sur ce blog, si j’aime les Etats-Unis sans être Américain, c’est pour l’idée du rêve américain que des générations de « Yankees » ont forgé. L’amour inconditionnel de la Liberté et de leur nation, la défense impitoyable du bien contre le mal, l’exaltation de l’économie de marché, le « In God We trust », et la conviction profonde que chaque individu a son destin entre ses mains, et non l’Etat. Quand on les examine, tous ces domaines ont été mis à mal sous la Présidence d’Obama… Je ne suis pas partisan des théories de complots, mais s’il avait programmé de fragiliser les USA, il n’aurait pas fait mieux que ce à quoi on assiste !

Comme le disent les chefs militaires qui sont au front et certains spécialistes du sujet, la loi du jour impose un tel changement en période de guerres qu’il affaiblira immanquablement l’armée américaine. Les difficultés actuelles que rencontrent les armées du monde entier à gagner les guerres d’aujourd’hui, imposaient au minimum un moratoire.

L’armée jusque là brillait par sa neutralité, la cohésion entre les militaires était forgée par l’appartenance à un seul corps, uni pour la défense de la nation. C’est ainsi que l’armée a toujours été apolitique et que par exemple les syndicats étaient interdits. Désormais, il y aura donc une donc communauté gay bien affirmée au sein de l’armée us, avec ses revendications les plus folles et avec de nouveaux problèmes à régler (leurs compagnons auront-ils droit aux avantages accordés aux couples hétéros ? faudra-t-il des douches séparées comme ça se fait entre hommes et femmes? Faudra-t-il organiser des patrouilles militaires exclusivement entre gays pour éviter qu’un hétéro se retrouve isolé autour de plusieurs gays ? Faudra-t-il envoyer des militaires gays dans des pays où ces pratiques sont illégales ? etc.…). Et pourtant l’armée n’est pas une institution démocratique et ne doit pas le devenir ; elle répond à des règles strictes qui lui sont propres et tous ceux qui veulent changer ces principes cherchent à l’affaiblir.

Pauvre Amérique ; l’image des valeureux GI’s débarquant en Normandie et de ces héroïques Marines s’imposant en Irak ou en Afghanistan, sera bientôt effacée au profit de celle d’un militaire gay préoccupé par l’affirmation de sa « spécificité ».

Les militaires américains ont un Commandant en Chef qui est davantage préoccupé par les triomphes médiatiques qui l’accompagnent à chaque fois qu’il annonce un retrait militaire ou quand il impose ce genre de lois qui ne sont pas dans l’intérêt de l’armée.

Sous le règne d’OBAMA, tout ce qui constituait l’Exception américaine est mis à mal… Quand sortirons-nous de ce mauvais rêve ?

 

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article