OBAMA DANS L’ŒIL DU CYCLONE ! DES SCANDALES PIRES QUE LE WATERGATE !

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Je rédige cet article dans le même ton utilisé dans l’excellent article de Guy MILLIERE (la chute de la maison Obama),  mais sans m’étonner du silence des médias français sur le sujet...Depuis des années, Obama est dans la catégorie des « intouchables » pour les élites, on le sait bien ! Mais pour combien de temps encore ?

L’administration de celui qui passe encore pour le « Sauveur du Monde » dans de nombreux cercles est entrain de montrer son vrai visage. Et il n’est vraiment pas beau à voir.

On découvre en quelques jours tout le mal qu’une administration aux ordres d’un homme peut faire comme mal. La Constitution des Etats-Unis, l’une des plus belles et des plus efficaces au monde, prend l’eau de toute part.

Cette semaine infernale commence donc par la résurgence de l’affaire Benghazi, du nom de cette terrible attaque durant laquelle un Ambassadeur des USA et sa suite ont perdu la vie dans cette ville libyenne. J’avais déjà partagé mon émotion sur le sujet. Le prestige de la 1ère puissance mondiale en avait pris un sérieux coup... Loin de la fière chanson des Marines américains qui se vantent de se battre partout, « même sur les côtes de Tripoli », c’est l’honneur perdu d’une nation dont l’administration a quasi abandonné son représentant à la merci des barbares terroristes islamistes. Il s’en est suivi une véritable opération de falsification et de manipulation du State Department et de la CIA pour protéger Obama à quelques semaines de l’élection présidentielle... Aujourd’hui les témoignages affluent et il n’en faut pas beaucoup pour que toute la vérité sorte, emportant avec elle le Président...

Mais ce n’est pas tout, on apprend aussi que cette même administration qui s’est construite sur la détestation et la détestation de l’administration BUSH (qu’elle qualifiait de corrompue et d’immorale), est prise la main dans le sac des écoutes téléphoniques sur des journalistes ! la si pure et si morale administration Obama, soutenu par le FBI, a mis sur écoutes des dizaines de journalistes de « l’Associated Press » pendant des mois... Dans un  pays où le 4ème pouvoir, celui de la presse est sacro-saint, ça discrédite le locataire de la Maison Blanche, tout le rapprochant du désormais inévitable « impeachment »... Parce que non, ça ne s’arrête pas là !

La toute puissante Administration fiscale américaine, l’IRS, reconnaît aujourd’hui avoir particulièrement scruté, depuis 2010, quand plusieurs associations conservatrices surtout regroupées autour du « TEA PARTY », ont commencé à s’imposer sur le paysage politique américain ! Pour des raisons purement politiques, des fonctionnaires du fisc américain ont espionné des associations politiquement opposées au Président. La comparaison avec le Watergate est plus qu’évidente, et révèle avec quel cynisme le régime Obama a été élu et réélu.

Opposant à l’actuel Président américain depuis le début, avec ces scandales, je vois quelque part se réaliser les pires craintes que j’avais sur le personnage « Since Day One ! » ; mais loin de me réjouir, je suis surtout écœuré. Protection des médias, complicité du FBI, de la CIA, du State Department, de l’IRS...tout ceci rend plus crédibles les nombreuses allégations qui circulent autour d’Obama : ses origines, ses liens avec les groupes extrémistes gauchistes, son éducation dans une école coranique, son ministre de la Justice qui a un passé "afro-extrémiste", les fraudes électorales à grande échelle,  ... Qui peut aujourd’hui, au vu des scandales en cours, dire avec la même assurance que tout ceci était faux ?

Déjà que c’est certainement l’administration américaine qui a le plus fait entrer l’Etat dans la vie des citoyens depuis des décennies, on peut craindre le pire pour les citoyens américains quand on voit comment elle manipule les fonctionnaires pour son intérêt politique ! La même administration qui a imposé le OBAMACARE à des dizaines de millions de gens, qui a injecter des dizaines et des dizaines de milliards de dollars dans  l’économie, qui veut des fichiers sur les détenteurs d’armes, qui veut décider de pratiquer l’euthanasie selon ses critères, qui réduit le nombre de soldats tout en augmentant le nombre de drones, qui va légaliser des millions de sans-papiers sans garantie, qui est mêlée dans des trafics d’armes avec le Mexique,... Reagan disait justement « Le Gouvernement n’est pas la solution à notre problème, c’est LE problème ! ».

Et le prometteur Gouverneur de Louisiane, Bobby JINDAL, de conclure : « C’est BIG BROTHER en vrai ! »

Ps : Ca se termine comment encore « 1984 » ?

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article