OBAMA: 17 MOIS POUR LE BATTRE!

Publié le par NEOAFRICAIN

 

C’est fait ! Le Président américain vient d’annoncer officiellement sa candidature à sa propre succession.

Le vote qui aura lieu en novembre 2012, peut nous sembler très éloigné, mais l’actuel occupant de la Maison Blanche a choisi de se lancer le plus tôt possible afin de pouvoir récolter un montant record de contributions pour faire campagne. On parle d’un objectif d’ 1 milliard de dollars…

OBAMA est actuellement bas dans les sondages : son bilan économique est mauvais avec un taux de chômage élevé et des déficits budgétaires records qui sont accentués par sa désastreuse réforme du système de santé et par sa volonté de maintenir toutes les dépenses publiques réclamées par sa clientèle électorale ; il n’a pas de réelle stratégie de sortie en Afghanistan ou en Irak, et il ne sait trop comment gérer le soulèvement arabe, ni comment contenir la dangerosité de l’Iran et de la Corée du Nord, ni comment lutter efficacement contre l’islamisme ; enfin, il laisse la Chine concurrencer économiquement et bientôt militairement les USA, et a une influence très minimale sur les enjeux en Afrique ou Amérique latine. Tous les Pacifistes, les Ecologistes et autres militants Gauchistes qui avaient voté en masse pour lui ont pu constater après deux années de Présidence OBAMA que la plupart de ses promesses de campagne ont soit été abandonnées ou se sont montré terriblement inefficaces. Les Centristes et les Indépendants qui l’avait soutenu sont eux aussi désenchantés. L’enthousiasme que les « obamaniaques » manifestaient en 2008 s’est éteint depuis longtemps ! Ca ne vaut pas un sondage, mais aujourd’hui on peut facilement critiquer la politique d’abaissement des Etats-Unis pratiquée par Obama sans s’attirer l’ire de ses détracteurs. On est très loin de l’hystérie qui avait précédé son élection.

Pour toutes ses raisons, OBAMA peut être battu en 2012.

Mais n’oublions pas son joker : le soutien indéfectible des médias américains et internationaux dont il jouit depuis qu’ils l’avaient largement aidé à battre le clan Clinton durant les primaires démocrates. Avoir Google, Facebook, You tube, Yahoo et la quasi entièreté des chaînes de télévision avec soi constitue le genre de joker capable de détruire toute campagne hostile ! Attendons-nous dans les mois à venir à une campagne insidieuse mais très forte sur le net et sur le câble pour vanter les mérites de leur champion.

Pour autant, je ne serai pas défaitiste. Ils l’ont fait une fois, on ne va pas les laisser nous refaire le même coup. Je fais confiance aux gens, surtout que les récentes victoires électorales aux Etats-Unis nous l’ont prouvé. Il faut juste que chacun se mobilise à son niveau pour que cette propagande ne réussisse pas.

Il nous faut une forte stratégie médiatique pour préparer l’alternance!

Et moi, dans la droite ligne de ce que j’écris sur ce blog depuis deux ans ; je suis prêt à me joindre à d’autres bloggeurs conservateurs francophones pour écrire régulièrement là où il faudra. Retenons que même si ce vote est réservé aux Américains, il est important que ceux-ci sachent que le favori des médias ne fait pas l’unanimité en dehors de leur pays, que les Démocrates ne leur fassent pas croire que le monde entier est avec eux.

C’est ainsi qu’on pourra espérer dans 17 mois, que les Américains choisiront un leader animé d’autres valeurs pour diriger leur pays !

 

 

Commenter cet article