Nous devons tous lutter contre l’homophobie... Chacun avec ses valeurs !

Publié le par NEOAFRICAIN

Certains esprits obtus ne comprendront pas qu’avec mes fortes positions souvent affirmées ici, je puisse revendiquer un tel titre. Et pourtant...

Je suis contre l’homophobie ! Je suis contre toute forme de discrimination basée sur la race, le sexe, les origines ou la pratique sexuelle. Légaliste, je sais que la loi condamne l’homophobie et je m’en réjouis ; chrétien, je sais que mon Dieu prône l’amour et rejette toute forme de discrimination ; et éthiquement je ne pourrai jamais supporter ou même tolérer des agressions gratuites envers les homosexuels à cause de leur orientation.

Mais je maintiens bien entendu mon opposition au mariage gay, et combat la volonté de certains de leurs soutiens de faire du mode de vie homosexuel un modèle à suivre pour nos sociétés. Leur prosélytisme en la matière (surtout à l’école et dans les médias) m’insupporte hautement.

Je continuerai à dire à tous (dans mon cercle privé ou ailleurs quand j’en ai l’occasion) avec des mots choisis pour ne pas heurter parce que ce n’est pas le but, que le modèle d’une famille saine pour moi : c’est une femme mariée à un homme, tous deux vivant avec leurs enfants.

Les unions des  gays, comme les unions polygames ou les familles monoparentales, sont peut-être nombreuses, mais elles sont souvent à la base de nombreuses souffrances. Toujours pour les enfants qui y vivent, mais aussi pour les adultes qui vivent ces situations.

La grande difficulté pour tous ceux qui comme moi condamnent partout et toujours les agressions envers les homosexuels, mais qui désapprouvent ce mode de vie, vient de la définition qui nous est apportée de l’homophobie. Dans le Larousse, je lis « rejet de l’homosexualité, hostilité systématique à l’égard des homosexuels ». A homosexualité, je lis « attirance sexuelle pour les personnes de son sexe (par opposition à hétérosexualité) ». Hélas, certains veulent assimiler toute critique envers les pratiques homosexuelles à la discrimination envers les individus homosexuels. Cette confusion est scandaleuse, parce qu’elle nie une certaine liberté de conscience (ma foi chrétienne est plus que claire sur le sujet) et en partie la liberté d’expression (sur quelle base m’empêcher de dire ce que j’écris ici ?); mais surtout elle permet aux vrais coupables de discrimination et/ou d’agression à l’encontre des homosexuels de se fondre dans la foule.

Ce qui est paradoxal en ce jour de condamnation de l’homophobie !

Publié dans REFLEXION GENERALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article