NORVEGE: LA TERREUR EST PARTOUT

Publié le par NEOAFRICAIN

Cet un véritable vendredi noir qui s’est abattu sur ce pays scandinave. L’horreur a visage humain. L’annonce de l’explosion d’une bombe dans les bureaux du Premier-Ministre norvégien était déjà extrêmement choquante, tant les pays d’Europe du Nord inspirent la sécurité, le calme et l’ordre. Mais c’est le massacre perpétré dans ce camp de jeunes sur l’île d’UTOEYA qui marquera à jamais. Le terrorisme a franchi un nouveau palier. Cet homme qui a froidement et systématiquement abattu des dizaines de jeunes adolescents réunis dans un rassemblement d’été, nous montre ce qu’est le mal absolu. Quand on étudie les affres du nazisme, on peut se demander comment des hommes ont pu faire tant de mal à des femmes et à des enfants… Hélas, on vient juste d’en avoir la réponse.

J’avoue que ma première réaction a été de croire à un attentat de type islamiste. Après tout, la Norvège avait elle aussi été critiquée par la nébuleuse Al-Qaïda. Je me suis donc trompé, et je ne pense pas avoir été le seul. L’auteur serait en fait un fondamentaliste chrétien, adepte des thèses d’extrême droite. Sa cible serait le multiculturalisme et le parti travailliste au pouvoir à Oslo. Peut-être qu’on ne rappelle pas assez que le terrorisme peut aussi trouver son inspiration dans les valeurs chrétiennes. Le cas de l’Irlande est encore frais dans nos mémoires. Mais au fond, le terrorisme d’extrême droite et le terrorisme islamiste constituent aujourd’hui les deux faces d’une même pièce haineuse. Ils sont tous deux prêts à tuer des innocents pour faire avancer leurs thèses. Mais ne soyons pas terrorisés par ce vendredi noir au point de changer nos modes de pensées. Ce n’est pas parce que ce triste individu se dit chrétien que je vais renier ma foi. Ce n’est pas non plus parce qu’il serait critique sur le multiculturalisme et sur la place de l’Islam en Europe que je vais abandonner mes opinions. La différence entre lui et tous ceux qui partagent mes idées sur le sujet est immense ; nous acceptons démocratiquement que nous idées soient parfois en minorité et utilisons les moyens légaux pour défendre nos positions, lui considère que la terreur est un moyen légitime pour faire avancer ses idées. Pas d’amalgame possible !

Le risque serait de relâcher la pression idéologique sur l’islamisme radical sous prétexte qu’il n’est pas le seul à produire des horreurs. La juste réponse serait au contraire de comprendre une fois pour toutes que toutes les sociétés doivent se protéger, parce que toutes sont vulnérables à des actes de terreur. C’est la racine commune à tous les mouvements qu’il faut éradiquer. Malheureusement, il y a encore des pays qui refusent de voir que le monde a changé, et que si ce changement est globalement très positif, il entraine de nouveaux risques. Il semble que d’après le code pénal norvégien, l’auteur de ce massacre à grande échelle ne risquerait que quelques dizaines d’années de prison…. Quelle honte ! Que les gouvernements dits progressistes cessent de stigmatiser tous ceux qui veulent renforcer les lois et les outils visant à assurer la sécurité des personnes et des biens. Je ne dis pas que cet attentat-ci aurait pu être déjoué, mais au moins nous ne serions pas aussi surpris par la facilité avec laquelle il a été perpétré. Autre juste réponse à avoir et qui semble jusque-là se réaliser : c’est de condamner fermement et sans hésitation cet acte odieux. Ca peut paraître banal de le dire, mais souvenons-nous qu’à chaque attentat islamiste, il y a des gens pour expliquer la misère dans laquelle vivait le terroriste, le contexte politique dans lequel il évoluait, ou encore l’humiliation qu’on lui aurait fait subir,… Apprenons à condamner purement et simplement tous les actes terroristes d’où qu’ils viennent, et n’ayons aucune forme de tolérance pour les terroristes. Ces gens-là méritent au minimum de passer le reste de leur vie en prison !

Il faut qu’en Norvège et ailleurs, des hommes politiques responsables tiennent un discours ferme et intransigeant, et donnent aux services de police, de justice et de renseignement tous les moyens nécessaires pour lutter contre ce fléau qu’est le terrorisme. Ce serait bonne justice pour ces quelque 100 personnes qui viennent de perdre la vie.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article