NOAH A LA DERIVE…

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Cela fait bien longtemps que je ne considère plus Yannick NOAH comme un modèle à suivre. Depuis la fin de sa carrière sportive il est certes devenu un artiste à succès, mais est pour moi très éloigné des valeurs sportives qui me plaisent. A l’époque de sa splendeur tennistique, on l’imaginait en boîte, buvant et fumant, faisant fi de la discipline nécessaire à un joueur de son rang. Il se serait plusieurs fois vanter d’avoir fait la fête la veille-même de finales de tournois…

Sa dernière sortie médiatique visant à légaliser le dopage doit être comprise à la lumière de son passé et de son présent. Cette proposition antisportive est tout simplement scandaleuse. Car ce qui importe dans  le sport ce n’est pas d’abolir les règles, quand bien même celles-ci seraient violées par certains, mais de voir des braves se surpasser pour décrocher une victoire sur les autres et sur eux-mêmes. Les tricheurs doivent être pris, et on doit surtout décourager les autres de se doper. Voilà le message qu’on aimerait que les anciennes gloires du sport tiennent ! Surtout au vu des conséquences désastreuses de ce genre de mesures sur la santé des gens... Ne nous méprenons pas, ce genre d’idées qui courent dans l’air et qui désormais sont relayées par des personnalités de premier plan, peuvent réellement briser tout idéal sportif.

Il n’y a peut-être pas de hasard dans tout ça. Tant il y a dans ce discours un parfum de légalisation du cannabis « parce que beaucoup de gens en consommeraient » ; une envie de briser les frontières « parce que cela rapprocherait les peuples », … Un peu comme si abolir les lois et vider les prisons serait la solution pour lutter contre le crime. La culture de l’effort ainsi que la notion de droits et de devoirs ne sont pas à l’honneur parmi ces gens-là.

Les amateurs de sport, comme les citoyens engagés ne doivent jamais choisir la facilité. Le goût de l’effort : voilà ce qui nous fait tous avancer !

Publié dans SPORT

Commenter cet article