LES DROITS DES ENFANTS : VIVRE AVEC SON PÈRE ET SA MÈRE

Publié le par NEOAFRICAIN

En cette journée internationale des droits de l’enfant, force est de constater qu’on entend beaucoup de choses sur le sujet, mais rarement l’essentiel, la première et la plus importante : le droit de l’enfant de vivre avec son père et sa mère.

On comprend que cela gêne tous ceux qui ici ou de l’autre côté de l’Atlantique veulent relativiser cette importance, mais le plus important est là. Vivre avec son père et sa mère, sa vraie filiation, l’explication tangible de ses origines, est le plus important et le premier droit de l’enfant.

Ceci ne veut pas dire que nombre d’entre eux s’en sortent et s’en sortiront si la vie ou l’égoïsme des adultes leur privent de ce droit fondamental, mais j’ai la faiblesse de penser que ce n’est pas leur donner toutes leurs chances.

Cette évidence vise clairement le « « mariage » » gay tel que voulu par la Gauche en France, mais aussi les situations de polygamie qui ne sont pas neutres dans nombre de problèmes d’identité qui se révèlent aujourd’hui. L’intérêt supérieur de l’enfant tel qu’énoncé dans la convention relative à ses droits, devraient aussi faire réfléchir tous ceux qui font des enfants « à la légère », ou qui une fois famille fondée, choisissent de se séparer.

Consacrer les droits des enfants c’est surtout réaffirmer la responsabilité des adultes à leur donner tous les moyens pour réussir dans la vie. En commençant par le début !

Commenter cet article