LE JOUR « J » !

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Nous vivons certes une période très troublée, caractérisée par une totale perte de repères traditionnels et par une actualité tellement riche en évènements divers que l’on accorde souvent trop peu de temps aux grands évènements du passé. Et pourtant, l’Histoire est tellement riche en enseignements.

Il y a exactement 67 ans, près de deux cents mille braves soldats alliés ont réussi à débarquer sur les plages de Normandie. La réussite de l’opération « OVERLORD », conduite de main de maître par le Général Eisenhower, aura permis la libération de la France, et in fine la défaite de l’Allemagne nazie.

Le devoir de Mémoire nous fait retenir que dans un passé pas très lointain un régime barbare d’extrême droite avait réussi à prendre le pouvoir dans un pays démocratique. A la veille d’élections importantes, il faut s’en souvenir… Ensuite, on se souviendra que ce même régime barbare a presqu’envahi toute l’Europe grâce à son leader démoniaque, mais aussi avec le concours actif de milliers de « collabos », et le soutien passif de tous les lâches qui ont refusé de se battre. Enfin, le courage de tous ces courageux, venus de si loin pour faire la guerre, ne doit jamais être oublié. Hélas, plusieurs pays ont tourné le dos à toute forme de gratitude pour succomber à ces fameux « T.A.A.» (Troubles Aigus d’Américanophobie)… J’aurais aimé que ces gens-là repensent aux évènements de 1944 avant de taxer d’impérialisme tout ce qui vient du monde anglo-saxon !

Mais aux Etats-Unis aussi, la portée symbolique de ce « D-DAY » devrait être rappelée, car le camp des Isolationnistes s’est considérablement renforcé. A Gauche bien-sûr avec les inévitables pacifistes, les increvables communistes, les altermondialistes aigris, et tous ceux que l’idée de défendre la Liberté dans le monde heurte au plus profond de leur conception tronquée d’un monde égalitaire et multiculturel. Mais à Droite aussi, cette dangereuse politique étrangère fait du chemin. Comme on le constate amèrement sur le conflit libyen, une partie significative des Républicains commence à faire un calcul comptable des interventions militaires et à se demander si ces combats méritent tous les sacrifices encourus. Sans parler des plus Souverainistes qui considèrent que nul Américain ne devrait mourir pour un pays étranger. 

A tous ceci, je réponds que la promotion de Liberté dans le monde n’a pas de prix, que tous les peuples qui recouvrent leur Liberté deviennent de facto des partenaires des USA ; et surtout qu’un combat juste et moral vaut  toujours la peine d’être mené.

Le devoir de Mémoire et la défense de la Liberté : deux raisons fortes pour se souvenir du 6 juin 1644.

 

 

Commenter cet article