LA NEIGE ET L'URGENCE

Publié le par NEOAFRICAIN

TOUR-EIFFEL-SOUS-LA-NEIGE.jpg

Comme d’autres « climato-sceptiques », j’ai eu le plaisir ces dernières semaines de profiter de paysages blancs de neige absolument superbes pour les yeux et la satisfaction de voir que cette banalité d’avoir un hiver froid, a causé tant de troubles dans le chef des fanatiques du Réchauffement climatiques et d’autres enragés du sommet de Copenhague. Hélas, les désagréments habituels causés par la neige et le froid sur les routes, ont perturbé la vie des irréductibles automobilistes dont je fais partie.

 

Cette frénésie du changement climatique causée par l’Homme atteint parfois des sommets. Les gens s’indignent moins des comportements pervers que l’on peut voir dans la rue ou des criminels récidivistes qui sont remis en liberté par un système judicaire déficient ou encore de personnes mourant de froid ou de faim, qu’ils ne s’indignent de ceux qui polluent.

Inutile de dire que dans ce contexte, ceux qui roulent à Paris dans un gros 4X4 de marque américaine sont présentés comme les nouveaux démons de d’aujourd’hui. Je ne conduits pas en 4X4, mais j’ai moi-même subi un attroupement de personnes indignées autour de ma voiture stationnée quand, par une belle journée d’été, j’avais allumé l’Air/Co pour me rafraîchir.

 

Face à la vigueur du froid hivernal qui a frappé tout l’hémisphère nord, et en plus de l’échec patent et humiliant de Copenhague ; ces admirateurs d’AL GORE sont de plus en plus sur la défensive. Et c’est une bonne chose !

Sans faire un pronostic que seuls les scientifiques se risquent à faire, on peut dire que bien-sûr il vaut mieux ne pas polluer que polluer et que bien-sûr, j‘aime les belles forêts d’Afrique ; mais il ne faut pas que cette nouvelle idéologie l’emporte sur le bon sens. L’Histoire de l’humanité a prouvé que l’Homme est capable de surmonter quasi tous les défis. En encourageant la croissance économique, l’innovation technologique et en libérant les esprits pour la recherche scientifique, nous n’avons pas à craindre l’avenir.

Mais il y a de fortes chances que nous ne prenions pas ce chemin de l’intelligence.

Le politiques se sont emparé de ce sujet et en font une thématique pour élargir leur base. Sarkozy, au risque de perturber sa base, a décidé de colorer son discours politique de thématiques écologiques. Les Socialistes qui ont eu des résultats décevants lors des derniers scrutins ont compris qu’ils n’avaient aucune chance de victoire sans les Verts. Toute cette frénésie n’est pas rassurante pour notre avenir.

 

Le risque zéro n’existant pas, personne ne peut prédire ce que l’avenir sera. Mais s’il y a aujourd’hui une urgence qui devrait soulever des foules, ça devrait surtout être la misère et la faim dans le monde, qui sont bien réelles et scientifiquement vérifiables, que de supputer sur cette prétendue urgence écologique.

 

La vie étant souvent une question de priorités ; il faut savoir placer les urgences dans le bon ordre !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article