LA GREVE ETERNELLE

Publié le par NEOAFRICAIN

Je ne peux m’empêcher de partager avec mes lecteurs mon expérience d’hier à l’aéroport Charles De Gaulle (Roissy-Paris). Elle n’est certainement pas isolée, parce que nous étions des milliers à la subir… Il s’agit bien-sûr de la grève qui a une nouvelle fois frappés tous les voyageurs qui souhaitaient prendre leur avion. Grève des agents de sécurité nous a-t-on dit. Plus de trois heures d’attente rien que pour franchir les douanes, le stress de rater son vol ou sa correspondance, l’énervement généralisé devant une situation qui se répète trop souvent en France et qui est toujours provoquée par les mêmes gens : cette catégorie de travailleurs salariés qui brillent par son irresponsabilité face à ses devoirs professionnels et qui n’a de cesse de toujours réclamer davantage, sans tenir compte de la situation économique et sans bien-sûr réaliser les dégâts que ces grèves sauvages causent à l’entreprise.

C’est dans ce même aéroport que j’avais subi des tracasseries identiques l’an dernier lors des grèves contre la réforme du système de retraite. Il s’agit déjà d’un mouvement social vain et qui n’aura rien apporté aux grévistes mais qui aura sérieusement perturbé la vie des gens ordinaires.

C’est ce que j’ai ressenti hier. Qu’avons-nous avoir, nous les voyageurs, avec ce conflit social ? Pourquoi les grévistes ne comprennent-ils pas qu’ils se tirent une balle dans le pied en voulant délibérément entraîner les gens dans leurs mouvements ? Des grévistes responsables (si les deux mots peuvent être mis côte-à-côte) devraient trouver le moyen de faire connaître et reconnaître leurs revendications sans que cela n’atteigne la vie des usagers qui eux aussi ont des droits. Le droit de voyager et de circuler en paix. Je vous rassurer tous, j’ai finalement pris mon vol (avec deux heures de retard) et j’ai vu que la plupart des gens autour de moi aussi. Mais que de tracas, de stress, de tensions et de problèmes de tout genre à gérer par les uns et les autres en cette veille de Noël !

Il faut d’urgence que d’autres lois viennent pour mieux encadrer ce droit à la grève. Déjà annoncer un mouvement de grève avec 48h d’avance comme le propose la majorité aiderait, mais surtout c’est la mentalité du gréviste qu’il faut changer. Pour qu’enfin, la France ne soit plus le pays de la Grève éternelle !

Publié dans FAITS DIVERS

Commenter cet article