La France qui gagne et la France qui veut perdre.

Publié le par NEOAFRICAIN

La comparaison est certes facile, elle pourrait même faire partie de ces « discussions de comptoirs » ; mais je la ferai tout de même. Nous avons eu droit ce mardi 7 septembre à deux visages de la France :

D’abord celle de ces sportifs qui ont été jusqu’à Sarajevo, dans un stade et un pays hostiles, pour  remporter le match peut-être le plus décisif depuis de longues années. Ces Footballeurs qui étaient dos au mur, ont su faire preuve d’humilité et manifester cette envie de gagner qui à longtemps fait défaut aux Bleus. Le résultat est clair et limpide, ils rentrent avec une belle victoire. Et même si bien-sûr la qualification pour l’Euro 2012 n’est pas encore acquise, ils ont montré la voie qui conduira la France à gagner à nouveau…

Ce qui est à l’opposé de ces Français qui veulent faire perdre la France ! A savoir celle qui a manifesté contre une réforme des retraites qui pourtant est inéluctable pour nombre de spécialistes, comme l’attestent les nombreuses réformes similaires dans d’autres pays européens. Partout il est évident que l’allongement de l’espérance de vie conduit immanquablement à ajuster l’âge légal de la retraite. Partout il est évident que maintenir un système par répartition avec de moins en moins d’actifs (et accessoirement de plus en plus de personnes qui choisissent délibérément le statut de chômeur pour profiter du système), requiert une réforme pour assurer dans le temps son financement. Mais en France, des centaines de milliers de gens ont décidé de faire grève pour défendre leurs acquis envers et contre tout. Envers et contre les intérêts de la France… Ce faisant, ils font preuve d’un égoïsme qui n’a d’égal que celui dont ils taxent souvent les grands patrons aux parachutes dorés. Soutenus par l’extrême gauche et par les syndicats les plus radicaux, ces mouvements de grève sont le triste reflet de l’état de l’opposition politique en France.

Bien-sûr des aménagements peuvent être apportés au projet de réforme. Mais si la rue obtient que cette réforme soit dénaturée au point qu’elle ne tienne plus compte des deux réalités énoncées plus haut ; la France aura fait un choix qu’elle risque de payer encore très longtemps !

Publié dans ACTUALITE BRULANTE

Commenter cet article