LA COUR SUPREME AMERICAINE RENVOIE LES POLITICIENS A LEURS PROPRES RESPONSABILITES

Publié le par NEOAFRICAIN

La plus haute instance judiciaire américaine a rendu cet après-midi une de ses plus importantes décisions depuis des années. Sommée de s’exprimer sur la constitutionalité de la tristement célèbre loi de réforme du système de santé (portée par OBAMA comme la plus importante réforme de son mandat), les « Justices » ont voté à 5  contre 4 pour la constitutionalité de cette « OBAMACARE ».

D’abord  coup de chapeau aux Américains qui savent encore débattre sur de tels sujets. Quand on sait qu’en France et quasi partout en Europe occidentale la Couverture Santé coûte des milliards et des milliards à l’Etat et est en déficits depuis toujours, on devrait pouvoir se poser la simple question : l’Etat a-t-il le droit d’imposer un système de santé  et de s’immiscer dans la relation patient-médecin ? Mais de ce côté-ci de l’Atlantique, ce sujet est tabou.

Avant cette décision, plusieurs signes indiquaient que la Cour, composée d’une majorité de Conservateurs allaient retoquer cette loi. Face à cette défaite annoncée, les Obamaniaques avaient préparé leur argumentaire : ils s’apprêtaient à dire que cette Cour faisait de la politique à quelques mois de l’élection présidentielle.

Avec cette décision, le clan du Président a retrouvé le sourire. Oubliés les mauvais sondages, les mauvais résultats économiques ; la démobilisation de son camp, et surtout l’impopularité croissante de cette loi sur la santé ; le Président voit dans la décision du jour une validation de sa politique.

Et pourtant ! Même si la plupart des Conservateurs et la majorité des Américains s’attendaient à l’invalidation de cette réforme (arguant qu’un Gouvernement ne peut pas obliger les citoyens à un système fédéral), tous ceux qui veulent abolir cette réforme sortent au contraire renforcés.

En premier lieu on peut dire que la Cour Suprême a qualifié de taxe cette réforme avec souscription obligatoire. Contrairement aux dires d’OBAMA, c’est bien une nouvelle taxe qui a été imposée avec cette loi

Et puis la Cour rend toutes ses lettres de noblesse au Législateur. En effet, il est plus sain que ce soit le pouvoir exécutif et le législatif qui fassent la politique de la Nation et non le judiciaire. Compter sur la Cour suprême (ou sur la Cour constitutionnelle en France) pour réécrire les lois est toujours dangereux.

Enfin, la raison la plus importante qui devrait faire le plaisir de tous ceux qui veulent un changement à la Maison Blanche : c’est la mobilisation de tout ce camp autour du candidat Mitt ROMNEY, car comme il l’a si bien dit dans son discours en réaction à cette décision : « si l’on veut abolir OBAMACARE ; il faut battre OBAMA en novembre ». Cette évidence sonne comme un énième rappel à tous ceux qui s’apprêtent à s’abstenir de voter ou qui regrettent que le Candidat Républicain ne corresponde pas parfaitement à leurs idées. Ils ne peuvent indéfiniment invoquer l’illusoire « ils sont tous pareils ». Elire le Président des Etats-Unis est un choix décisif,  et dans un peu plus de 4 mois, il faudra qu’ils fassent le bon choix. Le choix de la liberté, de la responsabilité et du redressement économique… Tout l’opposé de cette OBAMACARE qui, même si elle est désormais étiquetée « conforme à la Constitution », demeure une très mauvaise réforme du système de santé.

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article