LA COUPE ÉTAIT PLEINE !

Publié le par NEOAFRICAIN

Carton-rouge_diaporama.jpg

 

En tant que supporter des Bleus, je me suis surpris cet après-midi  à me réjouir de leur défaite face à l’Afrique du Sud. Mais au fond, c’était une délivrance pour tout le monde. Pour la France d’abord qui n’a plus à supporter que les frasques de ces pseudo-sportifs se déroulent sur la tribune médiatique mondiale. A partir de demain, ils pourront être aussi ridicules qu’ils le veulent, mais ailleurs. Que ce tournoi se poursuive en paix avec ceux qui veulent jouer et gagner et qui sont fiers de se défoncer pour leur pays. Et aujourd’hui, c’est aussi le dernière fois que le sélectionneur DOMENECH officiait comme sélectionneur national. Que ce monsieur irresponsable (qui n’a jamais assumé une seule fois ces échecs), incompétent (pas une victoire lors de la Coupe d’Europe 2008 et lors de cette coupe du monde) et méprisant envers le public.

 Cette défait e était aussi une délivrance parce que depuis qu’il était clair qu’ils n’avaient pas le talent collectif pour remporter le moindre match lors de cette coupe du monde, on espérait la fin de ce calvaire. Et franchement, on peut se réjouir du beau jeu des Sud-Africains qui n’ont pas du tout démérité durant cette quinzaine.

On attend maintenant avec plaisir le grand déballage que nous promettent les joueurs, eux qui durant des semaines ont expliqué que tout allait bien. Si l’on veut que l’équipe reparte sur de bonnes bases, il est impératif que toutes les questions soient abordées, mais de façon constructive.

Les joueurs ont-ils réellement envie de jouer pour la France ; de jouer collectivement ?  Est-il vrai que certains font les caïds pour intimider les autres ? Qu’en est-il des clans dont on parle ; entre les Blacks et les autres, entre ceux de la banlieue et les autres ? Ont-ils la maturité nécessaire pour comprendre ce que l’on attend d’eux ? Comprennent-ils ce que « représenter un pays » ou « respect de l’autorité veulent dire ?  

Et puis une purge sera nécessaire, pour montrer l’exemple. Les leaders qui ont incité le groupe à refuser un entraînement à deux jours d’un match décisif doivent payer ce qui pour moi est une faute lourde. Dans une entreprise, ce serait un motif de licenciement, ou pire une raison pour l’entreprise de réclamer justice pour cette faute professionnelle. Ils se sont comporté comme des syndicalistes qui lanceraient une grève sauvage au pire moment pour leur activité, et ils doivent en assumer toutes les conséquences.

C’était enfin une délivrance parce que franchement, la coupe de notre patience était pleine de toutes les conneries que cette équipe et son entraîneur ont faites durant ces dernières années. L’esprit sportif a triomphé. Les « dieux du stade » n’ont plus accepté que cette équipe, championne du monde en 1998, soit à chaque fois reconduite depuis le coup de tête de Zidane en pleine finale 2006, après la main tricheuse de Thierry HENRY, après la fréquentation de prostituées mineures et après les insultes d’ANELKA.

Vulgarité, tricherie, incompétence, immaturité, comportements amoraux : Notre coupe était pleine de honte…

 

Publié dans MONDIAL 2010

Commenter cet article