LA BELLE HISTOIRE DROGBA

Publié le par NEOAFRICAIN

DROGBA-CHAMPIONS-LEAGUE.jpg

Belle histoire « philosophico-sportive » que la victoire de l’équipe de football de CHELSEA brillamment emmenée par Didier DROGBA en finale de la « CHAMPIONS LEAGUE ».

Pour autant, sur le plan purement sportif, le jeu des « Blues » de Londres n’est pas très enchanteur, avec une équipe défensive à l’italienne. Mais avec l’engagement total des joueurs qui donne toute sa beauté à la «PREMIER CHIP » anglaise.

Cette histoire est belle, parce que DROGBA est un type bien. Plutôt équilibré dans un milieu qui donne énormément d’argent à des jeunes gens souvent pas assez éduqués. Lui est plutôt une personnalité responsable, raisonnable, pas habitué à faire parler de lui par des excès ou des frasques en tout genre ; mais davantage pour ses engagements, comme pour la paix dans son pays, la Côte d’Ivoire ; ou pour sa Foi en Dieu qu’il assume.

Partout où il a joué, il a laissé un bon souvenir, celui d’un grand seigneur du foot. Que ce soit dans le modeste club de Guingamp ou dans le célèbre Olympique de Marseille, et maintenant dans le très chic CHELSEA ; tous voudraient lui dresser une statue. Mais en vrai leader il ne pouvait se contenter de ses propres succès personnels, il fallait que ses équipes remportent des trophées.  Et c’est à ce niveau que ça a coincé durant des années : échecs récurrents en finales, penalty manqués aux moments cruciaux, expulsion, etc. Tout semblait indiquer une  malédiction du brillant attaquant. Mais le brave homme ne s’est jamais découragé : même quand sa dernière équipe en date a engagé d’autres attaquants pouvant lui faire de l’ombre, il a maintenu son jeu explosif, défendant, attaquant et imposant son jeu physique. En quelques semaines, il aura donc offert à ses co-équipiers une victoire sur le grand BARÇA, une victoire à la « CUP », et puis la plus prestigieuse d’entre toutes : la « CHAMPIONS LEAGUE ».

« L’éléphant ivoirien », devient du coup le joueur africain au plus beau palmarès ; et pour certains le meilleur, surtout parce qu’il a acquis ses médailles dans le championnat le plus relevé au monde.

Tout ceci peut paraître anecdotique ; mais dans cette actualité morose, c’est le genre de belle histoire qui fait plaisir. Le courage, l’abnégation, la sincérité, la foi à toutes épreuves quand on est mené à quelques minutes de la fin, sur le terrain de l’adversaire, et entouré de centaines de milliers de supporters hostiles et qu’il faut marquer ce dernier tir au but… Et puis la délivrance, la joie, la victoire acquise au bout du suspense.

Merci au FOOTBALL et bravo à l’artiste DROGBA !  

 

Publié dans SPORT

Commenter cet article