L’INFORMATION EN CONTINU PLUS FORTE QUE HOLLYWOOD !

Publié le par NEOAFRICAIN

Tous ceux qui suivent les nouvelles du monde en temps directs (TV, Internet, Twitter,..) se rendent de cette sorte « d’accélération » de l’Histoire et surtout des informations les plus vives qui nous arrivent. Les scénaristes les plus talentueux du Cinéma sont vaincus...

Un vieil homme noir quasi centenaire, véritable légende mondiale pour sa sagesse, se meurt à son rythme depuis des mois devant les yeux souvent indécents du monde entier.

Des millions d’arabes prennent possession de la rue et avec l’aide de l’armée renversent ceux-là même qu’ils avaient élus il y a peu. Plus à l’Est, d’autres d’arabes, totalement islamisés, s’opposent à un régime despotique et sanguinaire en utilisant des méthodes dignes des pires terroristes, consacrant ainsi le schisme entre les deux principaux courants de l’islam et démontrant l’absence d’alternative agréable dans nombre de ces pays.

A la suite du Souverain pontife il y a quelques mois, une reine et un roi, très populaires tous deux, décident en pleine liberté de leurs moyens de quitter le pouvoir qui pourtant leur était octroyé « à vie ». Beaux messages sur la relativité du pouvoir en ce bas monde.

Le Président de la 1ère puissance mondiale désormais reconnu dans le monde comme l’espion N1qui espionne ses alliés, ses ennemis politiques, toutes les communications électroniques et téléphoniques, est confronté au scandale publique infamant de voir l’un de ses agents déambuler entre 2 de ses principaux ennemis du temps de la guerre froide, et chercher à rallier un pays faisant tête à la 1ère puissance avec tous ses secrets brûlants.

Enfin, dans le pays dit des droits de l’Homme, la contestation contre une loi inique et amorale ne faiblit pas, même plusieurs semaines après sa promulgation. Des modes de manifestation innovants comme la veille debout ou la veille assise déstabilisent le pouvoir en place qui ne peut que mal réagir face à des gens toujours respectueux de la loi, mais qui refusent de taire leur conscience.

Si l’on ajoute à cette liste déjà bien variée la crise économique qui continue de charrier nombre de dégâts, tous les procès de corruption morale ou financière qui impliquent les puissants, les scandales de dopage dans le sport, et tous les risques alimentaires et les accidents environnementaux... Nous avons largement dépassé en rebondissements, en tragédies, et en intensité les meilleures des fictions.

Publié dans REFLEXION GENERALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article