L’arme des faibles et des lâches!

Publié le par NEOAFRICAIN

martine_aubry_reference.jpg

 

Ce week-end a permis de démontrer à nouveau combien les gens de gauche pouvaient être faibles et minables quand ils manquent d’arguments. Tout a commencé samedi quand un socialiste « version gauche caviar » s’en est pris violemment à un chroniqueur qui le contredisait, l’insultant de « fasciste d’extrême droite ». La petite histoire retiendra que ce même socialiste fait partie de ceux qui en travaillant pour l’ancien président MITTERAND, ont quelque part à assumer la part d’ombre de ce président qui durant la seconde guerre mondiale a aussi collaboré avec l’occupant nazi…

La plus abjecte des insultes cependant est venue de la Première Secrétaire du Parti socialiste qui a osé injurier le président français en le comparant à l’escroc américain MADOFF ! Que la dirigeante du premier parti d’opposition en France puisse à ce point manquer d’élégance et de tenue aurait dû choquer toute la famille médiatique et politique, si prompte d’habitude à condamner le moindre écart des hommes politiques. On ne compte plus toutes les fois où un mot malheureux prononcé dans un cadre privé, mais subtilisé par un micro ou une caméra qui traîne, aura entraîné des vagues de condamnations. Mais là, une des plus importantes femmes politiques s’en prend ouvertement et publiquement au Chef de l’Etat, le faisant passer pour le plus grand escroc de l’histoire afin de le contredire sur le très sérieux débat sur la réforme des retraites et rien, seuls le gouvernement et les partis de la majorité s’en offusquent.

Il est vrai que depuis des décennies, les Gauchistes auront souvent utilisé l’insulte, comme arme pour tenter de décrédibiliser leurs rivaux de droite. Les mêmes socialistes qui n’avaient pas osé se lever pour défendre la France de l’occupation avaient eux aussi affublé le Grand général De Gaulle de l’étiquette fasciste ; et les mêmes qui avaient permis légalement et politiquement que l’extrême droite française soit très représentée ont eux aussi taxé leurs rivaux de racistes… L’histoire se poursuit jusqu’à ce jour. Les socialistes français sont les seuls qui n’ont pas admis que les Etats sont endettés, qu’ils ne peuvent plus soutenir tous ces programmes sociaux et financer cette retraite à répartition sans faire des réformes profondes qui inéluctablement conduira les gens qui ont le bonheur de vivre plus longtemps à logiquement cotiser plus longtemps. Au lieu de s’en prendre à SARKOZY qui ne fait que dire ce que la majorité des experts disent, et faire ce que tous les gouvernements européens font ; Martine Aubry aurait mieux fait de suivre un peu la sagesse de son camarade socialiste qui dirige le FMI. STRAUSS-KHAN, lui, n’hésite pas à imposer ce genre de mesures à la Grèce et à tous les pays qui devront bénéficier des deniers des institutions internationales pour éviter la faillite financière.

De tout temps et de tout lieu, pour échapper aux discussions qu’ils sentent perdues, les faibles font preuve de lâcheté. Et c’est avec elle qu’ils pensent battre SARKO en 2012 ???

BRING HER ON, comme dirait W. !

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article