KADHAFI : LE JUSTE SORT

Publié le par NEOAFRICAIN

 

« Il ne faut jamais se réjouir du malheur d’autrui »… Mais le cas du Colonel Mouammar KHADAFI, est exceptionnel. Non content d’être l’un des tyrans arabes les plus impitoyables de l’époque moderne et l’un des plus fervents soutiens du terrorisme mondial ; sa mégalomanie fit de lui le bourreau de son peuple et l’instigateur de nombreux conflits armés en Afrique.

L’Histoire retiendra aussi que le « Guide de la Jamahiriya », qui s’est forgé l’image auprès des foules arabes d’un leader ne craignant rien ni personne, aura piteusement décidé en 2003 de sauver sa tête et son régime en négociant leur survie avec W. BUSH et Tony BLAIR contre sa promesse de mettre fin à son programme de recherche sur les armes de destruction massive. Il était alors effrayé par le sort réservé à Saddam HUSSEIN, son alter ego dans la barbarie.

Nul ne peut prévoir les conséquences de la révolte en cours à Tripoli. On ne sait pas si le soulèvement populaire et les défections en cascade des diplomates et des officiers libyens auxquels on assiste conduiront à la chute imminente de KADHAFI ; mais on peut déjà dire que la monarchie qu’il voulait instituer au profit de ses fils ne verra jamais le jour. Ces « princes » qui se faisaient remarquer par toutes sortes d’excès et par le sentiment d’intouchabilité que leur procurait leur père, promettait à la Lybie un bien triste avenir. Le discours guerrier prononcé ce dimanche par l’un des fils du tyran était un avant-goût de tout le mal dont ils sont capables.

Quoiqu’il arrive, désormais, le sort du « Guide » est scellé. Il a perdu de sa superbe et c’est irréversible. Il est loin le temps où quelques intellectuels africains perdus voyaient en lui le Président naturel des « Etats-Unis d’Afrique ». Ce dictateur qui jouait de ses milliards de pétrodollars pour acheter les consciences de certaines élites africaines, sur fond de slogans antioccidentaux et panafricanistes, n’avaient ni le talent, ni la vision, ni la stature pour être le Leader de l’Afrique. Il a longtemps réussit à échapper à la justice pour son rôle dans les attentats comme ceux de Lockerbie et de l’UTA et pour son agression de pays comme le Tchad. Mais un jour ou l’autre la Justice vous rattrape toujours.

« Celui qui a vécu par les armes périra par les mêmes armes». La répression terrible qui se déroule actuellement en Libye, est le signe précurseur que cette fin de règne sera sanglante. Surtout qu’au contraire des précédents dictateurs qui ont quitté le pouvoir en ce début d’année, on ne voit pas bien quel pays pourrait accueillir la tente de cet encombrant tyran.

On peut déjà dire que d’une façon ou d’une autre, KADHAFI aura le juste sort qu’il mérite pour l’ensemble de son œuvre !

Commenter cet article

D.J 07/03/2011 19:29


Va falloir que la communauté international se bouge le c...contre l'espace aérien libyen. Pour priver Kadhafi de l'appuis de son aviation et de priver les aéroports du pays de faire venir ses
mercenaires par des bombardements.

D.J

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/