LA LIBERTE D’EXPRESSION MERITE MIEUX

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Le récent débat sur la « quenelle » est un débat piège qui peut diviser les personnes qui se trouvent souvent dans les mêmes familles de pensée, et qui peut (peut-être le but caché) distraire des problèmes urgents rencontrés par les populations.

Ce débat me gêne. D’abord, parce que nombreux de mes amis Juifs se sentent blessés par ce geste qu’ils caractérisent comme antisémites. Ensuite, parce que là aussi (un peu comme sur le débat sur le racisme), je trouve que donner trop d’importance à des Dieudonné et des Anelka, c’est déjà se rabaisser... Enfin, l’intervention des autorités politiques françaises me gênent au plus haut point. Surtout quand celles-ci sont les plus sectaires depuis belle lurette.

En clair, je trouve Manuel Valls et les Socialistes en général totalement illégitime pour définir ce qui est marrant ou non, ce qui est offensant ou non,  ou ce qui est extrémiste ou non ! Après une année où ils se sont acharné à détruire plusieurs fondements de la Société française, tout en délégitimant tous ceux qui ne pensent pas comme eux, j’aimerais vraiment qu’ils se taisent davantage sur les débats sociétaux et qu’ils s’occupent réellement du socio-économique.

On se souvient des insultes d’un artiste de Gauche sur une femme politique de Droite : sans réaction du pouvoir ! Du célèbre « le terrorisme c’est vous ! » lancé à l’opposition par un Ministre d’l’intérieur, des insultes sur l’ancien Président Sarkozy, etc. Non, pas eux !

Et de façon générale, laissons la Justice juger de ce qui est ou non de l’incitation à la haine. Car laisser à des Hommes politiques le soin d’interdire tel ou tel spectacle est une pente plus que dangereuse. N’oublions pas les misères faites par celui qui (comme on est des millions à le souhaiter depuis dix-huit mois) avait créé un site et des pancartes demandant la démission de l’actuel Chef de l’Etat français...

Pauvre Liberté d’expression si c’est Hollande et son Gouvernement qui doivent te défendre...

Commenter cet article