IDENTITE NATIONALE

Publié le par NEOAFRICAIN

FRANCE-EN-BLEU-BLANC-ET-ROUGE.png

Une bien belle expression. Sauf que pour les Français, depuis leur Histoire trouble durant la seconde guerre mondiale, le mot « Nation » revêt une symbolique particulière. Dans le champ politique, il vaut mieux être d’extrême gauche que d’extrême droite. Un Jean-Marie LE PEN passe pour le diable face à un « gentil » Olivier BESANCENOT.

J’avoue que moi-même, je trouve sympathique ce jeune facteur qui a le courage de ses convictions. Peu de jeunes se lancent en politique comme lui.

Mais si nous devons analyser froidement les choses, l’extrême gauche est pour moi aussi néfaste que l’extrême droite. Une fois encore, l’Histoire nous donne des clés.

Les crimes et la terreur causés par Hitler, Staline et Mao doivent détourner à tout jamais quiconque de quelque affinité avec ces thèses.

 

Revenons sur cette belle notion d’Identité Nationale.

 

A l’heure où le monde se globalise, où les migrations (économiques ou politiques) de populations sont de plus en plus massives, où les délocalisations de sociétés sont légions et où les cultures s’uniformisent ; il était naturel qu’un pays réfléchisse au sens de la Nation.

Il faut aussi comprendre que cette réflexion peut aider à mieux vivre ensemble et à mieux comprendre ce qui unit des populations d’origines et de pensées si différentes dans une communauté.

Je pense même que ceux qui refusent ce débat sont ceux qui se soucient le moins de l’identité chaque Français et de la France dans son ensemble.

Je trouve que Sarkozy a eu du courage de lancer ce débat et encore plus de le poursuivre quand la bonne conscience de certains et la peur des autres lui ont conseillé de le stopper. On pourra épingler quelques débordements regrettables qui se sont produits durant les séances publiques de ces débats. Mais la France souffre surtout d’un manque de débats que du contraire.

 

Sur un plan strictement politique, Sarkozy a bien appliqué sa stratégie préférée : la meilleure défense est toujours l’attaque.

La majorité de centre-droit ayant été perturbée par les difficultés économiques que rencontre la France, déstabilisée par les épisodes malheureux de Frédéric Mitterrand et de Jean Sarkozy ainsi que par les errements écologistes ; il fallait absolument la ressouder autour d’un thème fort. Surprenante aussi l’attitude de certains Gaullistes qui se disent choqués par ce débat. S’ils se réclament du Grand Général, ils devraient relire ses écrits. Le Général était bien-sûr le plus grand défenseur de la France et de son Identité.

 

Ce débat aussi peut inspirer nos pays africains.

La plupart étant tellement tiraillés par des luttes d’ethnies, de tribus ou de religions, qu’ils devraient consolider le sens de la Nation sans que ça devienne du Nationalisme.

Je pars aussi du principe que quand on aime sa patrie, on a tendance à se surpasser pour elle.

Nos amis Américains forcent notre admiration dans ce domaine. Dans leur grande majorité, ils aiment défendre leur patrimoine, leur culture, leur histoire et ne craignent pas planter leurs drapeaux devant leurs maisons. C’est peut-être pour ça que cest la première puissance mondiale…

 

Je terminerai par une belle phrase de SS Jean-Paul II :

« (…) tant la famille que la nation sont des sociétés naturelles et ne sont donc pas le fruit d’une simple convention. C’est pourquoi dans l’Histoire de l’Humanité, elles ne peuvent être remplacées par rien d’autres. »

 

Tout est dit !

 

Publié dans ACTUALITE BRULANTE

Commenter cet article