GAGNANT-GAGNANT !

Publié le par NEOAFRICAIN

obama-sarkozy.jpg

C’est ce qu’on peut dire de ces deux jours de visite du Président français aux Etats-Unis : c’était une rencontre gagnant pour les deux Chefs d’Etat. Mais pas pour le reste…

Au plus bas tous les deux dans les sondages (ces jours-ci ils ont atteint respectivement leurs pires côte dans les enquêtes d’opinions) ; ils avaient d’urgence désespérément besoin de faire diversion.

C’est la tentation de tout homme politique. Quand la politique intérieure pose problème ; on se tourne ostensiblement vers la politique étrangère, ce qui permet de donner à l’opinion publique une image de Chef « au dessus de la mêlée ».

Sur ce terrain, Obama a facilement réalisé son objectif. En recevant Sarkozy à la Maison Blanche, il avait devant lui le plus américanophile des Présidents français, celui qui n’a jamais caché son admiration pour ce beau pays, même au plus fort de l’impopularité de G.W. BUSH en Europe. Il a donc fièrement affiché sa parfaite entente avec Obama, même si on pouvait déceler dans son discours quelques reproches adressés à l’administration Obama (comme par exemple le temps perdu à comprendre la réalité du régime iranien). Mis à part ces anicroches, ils étaient quasi d’accord sur tout. En prime, et pour le bon plaisir d’Obama, Sarkozy a égratigné les Conservateurs américains, en  défendant la réforme du système de Santé instauré par Obama contre la volonté de la majorité de l’opinion publique américaine et contre le déchainement des Conservateurs d’outre-Atlantique. Tout ceci fait partie de la stratégie Obama qui avant les élections de novembre, va tout faire pour tenter de faire tomber la tension issue de sa réforme de la santé et les mauvais résultats économiques de son administration (avec notamment une dette et un taux de chômage qui explosent !)

Sarkozy a lui aussi obtenu ce qu’il voulait. Obama reste très populaire en France et en Europe ; et afficher sa proximité de vues et de pensées avec lui, représente un bénéfice certain pour tout politicien Européen. Je le déplore vivement, mais c’est ainsi : les opinions publiques européennes e suivent pas régulièrement les informations venues des USA et ne savent donc pas à quel point Obama et ses parlementaires démocrates y sont devenus impopulaires. Alors que le navire UMP prend l’eau, il avait besoin de cette parenthèse pour montrer à la classe politique française qu’ii est encore le Chef. Et c’est vrai qu’il sait s’y prendre. Il n’est jamais aussi bon que quand il traite des grands enjeux internationaux, il faudra retenir son excellente prestation à l’Université de Columbia. J’aurais souhaité qu’il ne se contente pas de parader avec les ténors Démocrates, mais qu’il prenne aussi le temps de s’afficher avec des Républicains. Après tout, l’UMP a peut-être plus de points communs avec eux.

Mais à bien y regarder, tout ceci n’est qu’écran de fumée. Car hormis leur affection pour OBAMA, la grande majorité des Français ne s’intéresse pas à ce qui se dit aux Etats-Unis. La France reste encore un de ces pays où la pire insulte pour un politicien, ce n’est pas d’être traité de pro islamiste ou d’antisémite ; mais de « vassal des Américains ». La haine du modèle social américain est ce qui a de plus répandu auprès des partis politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche !

Et dans l’autre sens aussi, ce voyage ne marquera pas les esprits. Car je doute fort qu’un jour les Américains dans leur ensemble tienne compte de l’avis des « Frenchies »… La France (et beaucoup d’autres Etats européens) reste considérée par eux comme un pays où le poids de l’Etat dans la vie économique est disproportionnellement trop élevée. Et je les comprends sur ce point !

Dommage que les médias français n’aient pas profité de leur présence là-bas pour ramener en France d’autres nouvelles sur vie politique américaine, que celles rapportées par la pensée unique.

C’est une nouvelle occasion manquée !

En fin de compte, seules subsisteront de ce voyage quelques photos que l’un ou l’autre ressortira lors de sa prochaine candidature… Ainsi va la politique moderne !

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article