FRANCOIS HOLLANDE, LE 15-5-12 : LE JOUR OU LA TERRE DEVAIT S’ARRETER

Publié le par NEOAFRICAIN

A l’heure exacte de la passation de pouvoir entre le Président Sarkozy et le nouveau Président Elu, il est bon de rappeler cette évidence : le monde ne s’est pas arrêté à l’élection de François HOLLANDE.

La crise politique en Grèce, les attentats en Afghanistan,  les troubles en Syrie, les bruits de botte, et les marchés financiers chahutés sont, parmi d’autres, là pour nous le rappeler.

Si l’on suit le raisonnement des Gauchistes qui jubilent aujourd’hui, le monde n’existe pas. Leur Champion pourrait décider d’augmenter les allocations, pourrait revenir sur la réforme des retraites, pourrait engager des dizaines de milliers de nouveaux fonctionnaires, pourrait renégocier le traité européen sur le dos des Allemands, pourrait retirer les troupes d’Afghanistan, pourrait se rapprocher des ayatollahs sans tenir compte des réalités du monde…

Ils se trompent très lourdement !

Le succès de François HOLLANDE, porté par des réseaux influents et par des médias trop conciliants, tient de la capacité de la Gauche rose, rouge et verte à romancer le monde. Ce qui a permis l’élection du Président le plus inexpérimenté de la Vème République française, alors que le monde a besoin de responsables solides, capables de résoudre les situations les plus critiques.  

Le monde ne s’arrête pas, la dette et les déficits ne se sont pas évaporés, les vieilles recettes d’hier ne sont plus adaptées à notre temps, les « Bad Guys » d’hier sont toujours actifs…

Si la France s’enfonce dans le mirage socialiste, le monde réel le lui fera payer cher, très cher ! Partout dans le monde, le socialisme a échoué. Si le Président fraîchement investi respecte ses funestes promesses électorales, ce n’est pas la monde, mais la France qui s’arrêtera !

 

Commenter cet article