EMEUTES OU FÊTES A RIO?

Publié le par NEOAFRICAIN

En grand amateur de foot, je reste choqué que l'immense fête qui s'annonce pour le Mondial 2014 à RIO l'année prochaine puisse susciter tant de manifestations hostiles. Le foot est un des plus beaux sports, qui fait vibrer des dizaines de millions de gens sur les cinq continents; et le Brésil est une de ses plus belles maisons.

Dommage qu'on en soit là...

Le mondial est l'occasion pour ce grand pays émergent  de montrer au monde tout son potentiel. Une formidable vitrine, le genre d’évènements qui, s’il est parfaitement réussi, peut définitivement ancrer un pays dans la catégorie des « grands ».

Il reste un an, mais déjà ces milliers d’opposants ternissent l’image festive qui doit coller à ce sport, image déjà trop souvent écornée par les « hooligans ».

 

Je regrette donc tout cela, mais quand on voit les revendications et les plaintes des manifestants, on peut se poser des questions...

 

Comment un sport qui affiche un chiffre d’affaires global de plusieurs dizaines de milliards de dollars dans le monde, qui permet à ses plus grandes stars des salaires de plusieurs dizaines de millions de dollars par an, qui attire tant de monde dans les stades ou devant leur téléviseur, peut coûter autant au pouvoir public. Fidèle à ce que j’écris depuis des lustres, je suis toujours pour la maîtrise sinon la réduction des dépenses publiques. Surtout dans nos pays du Sud (mais aussi partout ailleurs), le manque de contre-pouvoir solide fait que l’essentiel des dépenses publiques ne sert qu’à corrompre.

 

Dans les grandes lignes, je comprends que certains investissements lourds peuvent être pris (au moins en partie) en charge par les gouvernements qui profiteront par la suite de ces infrastructures, mais au vu de l’argent généré, je ne peux croire qu’il n’existe pas un modèle économique innovant qui mettrait à contribution les grandes marques, les passionnés, les touristes et les professionnels du sport, en épargnant les simples contribuables brésiliens. Si je parle de moi, je sais que j’accepterais une hausse exceptionnelle de 5 ou 10% de mon abonnement TV le mois du mondial si ça contribuait à financer directement la coupe du monde. Tout comme les supporters acceptent les prix exceptionnels des boissons dans des lieux qui retransmettent les matchs, paient très chers des abonnements à voir les matchs au stade et je pense accepteraient quelques pourcents de taxe exceptionnelle sur leurs tickets d’avion ou sur leur chambre d’hôtel.

Pour beaucoup, un bon tournoi de foot constitue en soi des superbes vacances, même si au final son équipe de cœur n’est pas gagnante.  Voir jouer les meilleures équipes d’Europe, d’Afrique, d’Amérique ou d’ailleurs sous les tropiques n’a pas de prix.

 

Il faut tout faire pour calmer les esprits et que le foot reste festif. Et pour ce faire, ne sous-estimez pas tout ce qu’un footeux peut faire pour vivre même une fois dans sa vie un « Brésil-Argentine » de rêve au Maracaña devant Pelé, Maradona et Platini !

 

 

Publié dans SPORT

Commenter cet article