ELECTION NIGHT ! AUX USA : Obama, déja battu, emportera-t-il les Démocrates dans sa chute?

Publié le par NEOAFRICAIN

Une nouvelle journée/ soirée électorale importante aux States que ce 4 novembre 2014.

Il y a c'est vrai depuis 6 ans, une certaine lassitude des opposants d'Obama. Même je l'ai ressentie. Le "Je vous l'avais dit" "i told you so", ne me satisfait même plus.

Aujourd'hui l'actuel locataire de la Maison Blanche est au plus bas dans les sondages, même ses plus fervents soutiens démocrates font profile bas. A part quelques exceptions, les seuls candidats démocrates qui ont une chance réelle d’élection ou de réélection évitent ouvertement de voir accoler le nom « Obama » à leur campagne. Nombre de ses anciens ministres ont pris leur distance avec lui et ont dressé un portrait au vitriol de l’ancien Sénateur de Chicago.

 

Le monde entier, s’il fait preuve d’honnêteté intellectuelle, a bien compris que celui qui s’était fait passer il y a 6 ans pour le « Messie » de la politique internationale et nationale, n’était en fait qu’un opportuniste qui a bien manœuvré. Il n’avait certainement pas les épaules assez larges pour cette très haute fonction, et avait des idées politiques défavorables aux intérêts des USA.

 

L’économie, même si elle est repartie est loin d’être satisfaisante, surtout avec un taux d’endettement record ; les tensions sociales sont encore et toujours exacerbées. Ce Président a souvent fait preuve d’une grande légèreté dans sa réaction face aux faits divers (mêmes tragiques) qui ont mis le feu entre noirs et blancs. N’avait-il pas dit qu’il y mettrait fin ? Et le sort des Noirs américains qui (stupidement) ont à chaque élection voté à plus de 90% pour son camp, où en est-il ? Son taux de pauvreté et son taux de chômage relatif ont explosé ; par ses attaques incessantes contre le « style de vie américain », il a peut être été celui qui aura plus attaqué la Constitution des Etats-Unis ; plus criant encore pour nous qui voyons tout cela de l’étranger, c’est la succession de ses erreurs en Politique Internationale, principalement face au plus grand danger de notre temps : la lutte contre l’islamisme jihadiste. Sa faiblesse (que certains qualifieraient même de tolérance suspecte), accentuée par son indécision, a renforcé l’Iran (leader du camp chiite), tout en laissant le camp sunnite se réarmer et se renforcer comme on le voit avec l’Etat Islamiste. Et on peut y ajouter ses erreurs face aux dictateurs avérés comme Bachar El-Assad, qui est toujours au pouvoir malgré les vaines menaces de « ligne jaune » à ne pas franchir ; sa piteuse intervention en Ukraine face au stratège en chef du Kremlin,...

 

A quoi aura servi cette Présidence Obama? Peut-être à calmer les foules qui vociféraient contre un W. BUSH jugé trop extrémiste et trop cynique, alors qu’il avait le discours et l’attitude adéquats face aux risques de notre siècle. Je puis même dire, bien que je sois vraiment pro-républicain, que la démocrate Hillary Clinton auraot été un meilleur Chef de l’Etat que l’imposteur Obama. Ua moins, il y aurait eu une vision et du professionnalisme. Ca compte quand on est à la tête de la 1ère puissance mondiale...

 

A l’heure où je couche ces lignes, les Républicains, bien que divisés entre ceux dits modérés et ceux de tendance « TeaParty », vont aisément remporter la majorité à la Chambre des Députés, et ont de fortes chances de remporter le Sénat, mais cela se jouera à quelques milliers de voix dans plusieurs Etats.

 

D’ici là, inutile de suivre la majorité des médias européens. Ils font tous campagne pour Obama, alors qu’il est déjà un homme du passé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article