DSK RESTE EN DETENTION PREVENTIVE

Publié le par NEOAFRICAIN

 

La magistrate de Manhattan qui a entendu les arguments du Procureur de New-York et des avocats de Strauss-Kahn a donc décidé de maintenir DSK en détention préventive. Par cet acte,  elle donne de la consistance aux chefs d’accusation et donc encore plus de crédibilité à la plainte de la victime supposée. Le Procureur affiche une telle détermination à poursuivre DSK qu’il semble désormais acquis que son sort est bien dans les mains de la Justice américaine. Plus que sa carrière, c’est sa vie qui se joue maintenant. Dans l’attente de la suite des épisodes judicaires, 3 réflexions intermédiaires :

Présomption d’innocence :

Tous ceux qui me lisent savent que je suis favorable à une forte, très forte sévérité envers les personnes déclarées coupables de faits aussi graves que ce qui est reproché à DSK. Mais je suis toujours mal à l’aise quand une personne toujours innocente en droit n’est pas traitée comme tel. J’ai trouvé indécente la diffusion en boucle des images du célèbre prévenu abattu, dépareillé et menotté. Hormis pour des cas de flagrant délit, le respect de la présomption d’innocence est capital pour donner toute sa force au verdict du procès.

Déballage tardif :

Depuis l’annonce de l’inculpation du Directeur-Général du FMI, toutes les langues se délient dans la presse française. Un cadre de l’UMP me dit aujourd’hui qu’une étudiante de Sciences-po avait elle aussi subi des attouchements de la part de DSK quand il y enseignait. Des journalistes de tout bord nous déclarent en cœur qu’ils étaient tous informés de ces excès, on publie (enfin !) des témoignages accablants qui étaient jusque là restés sous silence, on relaie des scandales passés,… Bref, on essaie de se rattraper, alors que tout ceci sort uniquement parce qu’aux Etats-Unis une femme a apparemment eu le courage de porter plainte. Tous ceux qui savaient et qui se sont tus toutes ces années sont coupables de ne pas avoir révélé plus tôt ces informations qui auraient pu permettre d’éviter des crimes. Honte à eux !

Duplicité et insensibilité de la Gauche :

La Gauche qui pleure aujourd’hui un des siens a vite oublié comment elle se délectait des écarts de Berlusconi. On a vu des émissions spéciales pour stigmatiser la vie déjanter du « Cavalière »… Elle était alors mois attachée à la présomption d’innocence ! Par ailleurs, les commentaires des ténors de la Gauche française brillent de médiocrité. Ils sont peu nombreux ceux qui manifestent de la compassion envers cette jeune femme de chambre qui se dit victime d’agressions sexuelles. C’est pourtant cette même Gauche qui se dit féministe, et qui se dit proche des faibles contre les puissants. Aujourd’hui leurs larmes ne sont que pour leur camarade  emprisonné. Sur fond de crimes sexuels, nous avons une nouvelle démonstration de la partialité des médias et de l’hypocrisie de ceux qui clament haut et fort vouloir défendre la veuve et l’orphelin, mais qui au fond ne se soucient que d’eux-mêmes !

Publié dans FAITS DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article