DSK LIBERE, MAIS TOUJOURS POURSUIVI!

Publié le par NEOAFRICAIN

.

Ce vendredi matin (heure de New-York), l’affaire DSK aura subi rebondissement de taille, digne des meilleurs scénarii hollywoodiens. Après enquête, il s’avère que la présumée victime de l’ancien Directeur-Général du FMI n’a pas tout dit, et même aurait menti. Ces fameuses révélations, qui sont d’abord sorties dans les journaux newyorkais, semblent surtout porter sur la personnalité et le comportement de la plaignante, et non sur le fond des crimes reprochés au leader socialiste. Curieux donc que sur cette seule base, le juge, en accord avec le procureur Vance, ait décidé de libérer DSK sur parole.

Je pensais que la justice jugeait les faits reprochés, et non la moralité de la plaignante. J’aurais aimé qu’avant de donner l’impression que la plainte de Nafissatou DIALLO était non fondée, la justice américaine se soit davantage penchée sur les faits matériels (les traces génétiques, les témoignages, les vidéos, les expertises médicales, etc..).

 

Ceci dit, je m’attendais à ce que les fins limiers de DSK nous rapportent toutes les zones d’ombre de la guinéenne afin de ternir sa réputation, mais là c’est le bouquet : mensonges graves sur sa vie en Afrique pour obtenir l’asile aux USA, fréquentation de trafiquants de drogue, entretiens téléphoniques durant lesquels elle évoque l’argent que DSK pourrait lui verser si elle porte plainte,.. Et on évoque même la possibilité qu’elle se soit prostituée dès son arrivée aux State !

La réputation de la présumée-victime est entrain d’exploser en plein vol !

 

2 réflexions face à ce nouvel épisode :

 

D’abord sur l’affaire : on peut constater que même si Dominique Strauss-Kahn a été formellement libéré sur parole, il reste à ce jour toujours inculpé de tous les faits graves qui lui étaient reprochés depuis le début et qu’il ne peut toujours pas quitter le territoire américain. On doit garder à l’esprit que rien de ce qui a été dit sur la plaignante, et même de ce qu’elle a pu elle-même dire ou faire avant ou après ces quelques minutes passées dans la suite 2806 avec DSK, n’a de relation directe avec les faits reprochés. La justice condamne régulièrement des auteurs de viols sur des prostituées ou sur des prisonniers par exemple.

Il ne faut donc pas afficher une moralité irréprochable ou n’avoir rien fait d’illégal dans sa vie pour être victime d’agression sexuelle.

 

Réflexions générales enfin : je l’avais déjà évoqué dans mes précédents posts sur le sujet. Les faits tels qu’ils ont été encore rappelé hier de façon très crue par Maître Kenneth THOMPSON, l’avocat de la plaignante, sont graves. Mais en plus de cela, il y a une dimension tragique qu’il faut relever. Avant cette affaire, Dominique Strauss-Kahn était pressenti pour représenter la Gauche française aux prochaines élections françaises. Parmi les soutiens naturels de la gauche française : les immigrés venus d’Afrique. Je suis bien placé pour le savoir, 95% des blacks votent à gauche, surtout pour remercier la gauche de sa politique migratoire. Nous sommes très peu nombreux dans cette communauté à avoir l’honnêteté de dire que la plupart des candidats à l’asile mentent  pour obtenir leur titre de séjour. Certains s’inventent une nationalité pour justifier qu’ils viennent d’un pays en guerre, d’autres en rajoutent sur les persécutions dont ils font l’objet, …bref, tout est bon pour « habiter dans un pays riche ». La conséquence directe de cette politique migratoire incontrôlée, c’est que les vrais demandeurs d’asile (ceux qui sont réellement persécutés et ceux qui ont des vraies raisons de s’installer dans ces pays) se voient parfois injustement refusé l’entrée du territoire.

 

Au final, tous les caractères que la Gauche adore défendre sont représentés. L’immigrée qui ment pour obtenir son séjour, le dealer emprisonné, la petite employée opposée à un riche client, la jeune noire face au vieux blanc, la musulmane face au juif,…Bref, ça en devient une caricature ! A tel point que les propos satisfaits des ténors socialistes m’ont semblé très déplacés. Je peux comprendre la réaction naturelle d’un ami, mais des hommes politiques qui comptent diriger la France demain devraient avoir une plus haute idée de la dignité. Surtout quand le monde entier connaît désormais les penchants très insistants de DSK envers les femmes, tels qu’étayées par de nombreuses voix depuis plusieurs semaines, et avec le risque que Mlle Banon (ou d’autres) puissent  à leur tour porter leurs accusations devant les tribunaux…

 

Ce dernier chapitre dans ce roman politico-médiatico-sexuel nous rappelle à tous que la présomption d’innocence est certes un beau principe démocratique, mais est aussi une attitude de prudence que nous devrions tous avoir. DSK y a droit ; tout comme nous devons tous respecter les accusations de Mlle DIALLO, jusqu’à ce que la Justice tranche cette affaire de son épée impartiale.

 

Publié dans FAITS DIVERS

Commenter cet article