DSK: LA DEMOCRATIE FRANCAISE PEUT REMERCIER NAFISSATOU

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Que ce serait-il passé si le favori des sondages depuis plusieurs années n’avait pas été inquiété  en mai 2011 ? Il aurait certainement quitté sa très prestigieuse fonction de Directeur Général du FMI sous les applaudissements et serait revenu en France poussé par l’espoir de millions de Français persuadé d’avoir en leur candidat le champion de l’Economie et des Finances. Grâce à sa femme journaliste, à ses amitiés dans le monde des médias, et à tous les consultants dont il s’était entouré, il n’aurait eu aucun mal à battre campagne et à maintenir sa position de leader dans les sondages…

Et c’est à ce moment-là que serait sortie l’affaire du Carlton ! Et dans cette politique-fiction, si on accepte que ce même 26 mars 2012 (moins d’un mois avant le 1er tour des élections), la justice aurait pris la même décision, la Démocratie française dans son ensemble aurait explosé. Impossible de voter pour un Président mis en examen pour des faits aussi graves et qui ne sont pas de « nature politique », remise en cause de sa candidature, critiques ouvertes envers les juges, etc.. Au final, et c’est le comble, ce sont les Socialistes qui peuvent se réjouir qu’un samedi de mai 2011, Nafissatou DIALLO ait décidé d’accuser DSK. Ca leur a permis de se choisir un autre candidat qui à bien d’autres défauts, mais pas ceux de DSK.

La mise en examen de DSK pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » dans  l’affaire qui secoue la ville de Lille est une nouvelle épreuve pour celui qui doit déjà affronter le volet civil de la plainte de Nafissatou DIALLO.  La qualification du parquet est lourde ; rien que l’énoncé est de mesure à décourager le plus fervent des habitants de Sarcelles… Surtout que l’ancien maire de la ville doit en plus verser 100 mille euros de caution et subir un contrôle judicaire strict !

Alors bien-sûr, je reste dans la légalité en disant que Dominique STRAUSS-KAHN est formellement « toujours considéré comme innocent avant d’être jugé coupable ». Mais l’accumulation des plaintes et des dossiers ne présage rien de bon pour le plus célèbre des Socialistes français !

Ouf ! La Démocratie française l’a échappé de peu 

 

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article