CONCURRENCE AU SOMMET

Publié le par NEOAFRICAIN

SARKOZY-PERVAL---HAITI.jpg

Premier chef d’Etat étranger à se rendre à Haïti ; le Président français y a fait une visite qualifiée d’historique. En effet, malgré les liens étroits qui lient les deux pays et les deux peuples ; il s’agit de la première d’un Président français… Ce qui en dit long sur la gêne respective.

Paradoxalement, c’est le drame effroyable du mois dernier qui a permis cette visite.

De façon générale, les Haïtiens ont accordé un accueil chaleureux à Sarkozy. Le leitmotiv sarkozien de refuser toute forme de repentance d’une part, et d’autre part l’obsession de certains à ressasser des faits commis durant la période coloniale ; auraient conduit en d’autres circonstances, à rendre plus mouvementée cette visite. Comme à l’accoutumé, le Président français qui aime toujours faire tout très vite, n’aura passé que quelques heures à Port-au-Prince.

Le temps pour lui de survoler les zones dévastées, de visiter des malheureux sinistrés et d’annuler une partie substantielle de la dette de l’Etat haïtien envers la France et d’annoncer un plan d’aide de près de 300 millions d’euros. Vu leurs conditions de vie, ce bol d’air frais leur fera du bien, mais je reste sceptique sur l’efficacité des annulations pures et simples des dettes d’Etat. Surtout que les différents gouvernements de ce pays ont montré leur incapacité à gérer convenablement leur pays.

Sans remettre en cause la sincérité générale qui conduit des gouvernements à se pencher sur les malheurs de ce pays ; on voit la concurrence qui s’y installe.

Cette visite du Numéro 1 français est de l’avis général un moyen de se positionner favorablement par rapport aux Américains qui ont fait une véritable démonstration de force avec leur quelque 12.000 hommes sur le terrain qui contrôlent de facto la vie du pays. En politique intérieure aussi cette opération-photo est tout bénéfice. A la veille des Régionales, le Président Sarkozy qui est en berne dans les sondages a bien besoin de ces images où on le voit affronter les grands problèmes du monde et afficher sa compassion pour le grand bien de la France et de l’image qu’elle aime donner d’elle dans le monde.

Dans le jeu des belles images, les Américains étant les grands maîtres, j’attends de voir leur réaction. Obama qui fait face aux mêmes genres de difficultés sur le plan intérieur, ne laissera certainement pas passer l’occasion.  On peut s’attendre à tout !

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article