BRAVO AU RAID!

Publié le par NEOAFRICAIN

On ne le dira jamais assez fort, on ne l'écrira jamais assez bien: BRAVO aus services de police, surtout aux groupements d'intervention, qui ont le courage de risquer quotidiennement leur integrité physique pour appréhender des suspects. J'ai beaucoup de respect pour les militaires qui eux aussi sont confrontés à l'horreur de la guerre, mais heureusement pour nous qui vivont ici: les temps de guerres restent exceptionnels. Tandis que les policiers eux rencontrent la violence au quotidien et doivent intervenir dans des environnements très complexes (zones résidentielles, cadre législatifs stricts,etc..)

 

L'indécente polémique lancée par certains élus de l'opposition qui ont reproché au RAID la durée du siège de qui vient de s'achever dans le sang n'enlèvera rien à l'exploit qui a été accompli par les troupes d'élites de la police. Ces héros ont mis leur vie en péril pour récupérer vivant un individu qui méritait peu d'égard au vu de l'horreur de ses crimes. Les policiers blessés lors de l'intervention ont en fait versé leur sang pour la République Française.

Et j'invite tous ceux qui aujourd'huivantent leurs mérites, à rester constants dans leur soutien; parce qu'en temps d'accalmie, la plupart d'entre eux sont les premiers à critiquer "l'état policier", à imaginer partout des bavures, à victimiser les pires voyous et à rejetter toutes les lois dites sécuritaires.

 

C'est pourquoi on ne peut que craindre un éventuel retour des Socialistes au pouvoir... Surtout s'ils gouvernent avec les Ecolos et l'Extrême gauche!

 

Nos sociétés libres qui sont les cibles constantes des agents de terreur, savent qu'elles peuvent se reposer sur des citoyens capables d'aller chercher les terroristes dans leurs trous, quitte à y laisser leur vie.

Par leur dévouement, et malgré toutes les menaces qui pèsent sur nous, ils contribuent à nous apporter la confiance nécessaire pour continuer à vivre sereinement.

RESPECT A EUX!

Publié dans SECURITE-GUERRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article