AMBASSADES AMERICAINES ATTAQUEES, OBAMA PERD TOUT CONTRÔLE !

Publié le par NEOAFRICAIN

photo_LIBYE-AMBASSADEUR-TUE1347423048965-1-0.jpg

Ambassade américaine en Egypte attaquée, mur défoncé, drapeau arraché et remplacé par le drapeau noir cher aux islamistes ; consulat américain en Libye pris d’assaut, l’Ambassadeur et quatre de ses agents assassinés… Il n’y a plus tragique et plus clair exemple de l’incapacité de l’administration Obama à protéger les Etats-Unis d’Amérique. D’aucuns se souviendront de la fin pathétique de l’administration Carter, aveugle et sourde face à la montée en puissance des Ayatollahs en Iran et qui a permis que plusieurs diplomates et agents en place à Téhéran soient appréhendés par une foule d’Islamistes en colère.

Le prétendu beau discours d’Obama au Caire et sa façon tout naïve de penser que par son prétendu charisme ou par son prix Nobel reçu « non pour ses accomplissements, mais pour ce qui pourrait accomplir dans l’avenir », n’ont aucun effet sur le terrorisme islamiste !

Même si je maintiens ma ligne en faveur du soutien aux mouvements qui visent à se libérer des tyrannies, j’ai toujours prôné que ceux-ci soient accompagnés d’une politique de sécurité extrêmement ferme. En bref, s’il était important de tout faire pour chasser Kadhafi du pouvoir, il fallait tout autant s’assurer que les terroristes de tout poil ne remplacent pas le Guide déchu, tel la peste remplaçant le cholera…

Mais pour cela, il faut avoir les bons mots, les bonnes attitudes et surtout savoir prendre les bonnes mesures envers les terroristes. Et le seul langage qu’ils comprennent, c’est celui de la force.

Mais les leaders du moment, par le refus de ne vexer personne, se plaisent à laisser faire. A l’instar du peu de réaction du Président Clinton quand les Ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya étaient attaquées par Al-Qaïda (et oui, toujours des ambassades attaquées sous une administration démocrate…).

La triste conclusion de tout ceci, c’est les manuels d’Histoire retiendront que le 11ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2012 a été commémoré dans le sang et dans le déshonneur.

Publié dans SECURITE-GUERRE

Commenter cet article