ADIEU, JACK !

Publié le par NEOAFRICAIN

 

Comme de nombreux téléspectateurs en France (qui ont refusé de visionner les versions américaines ou les versions « pirates »), je viens moi aussi de voir les derniers épisodes de la très célèbre série « 24 » (« 24 heures chrono » en France).

Ce post est donc un hommage à tous ceux qui ont produit, réalisé et interprété cette série qui restera, je pense de façon incontestée, la meilleure série TV d’action de la décennie 2000-2010. Elle a brillé par le rythme innovant du déroulement des évènements, avec le temps réel ; par le génie de ses réalisateurs qui ont su nous fournir des cascades et des décors excellents ; par le talent de ses acteurs qui ont incarné à merveille leurs rôles ; et surtout par ses scénarios qui étaient durant les 8 saisons, pleins de rebondissements et d’actions, fidèles à l’actualité et toujours réalistes. Mélange parfait de moments d’amitié, d’actions, de suspens, d’espionnage et d’intrigues politiques.

Chapeau bas à Kiefer SUTHERLAND qui restera Jack BAUER pour le restant de sa carrière d’acteurs, et aussi à tous ces excellents seconds rôles qui ont agrémenté les 8 épisodes et le mini-film. Je dois citer le très bon Tony ALMEIDA, la mignonne Kim BAUER et le très élégant Président David PALMER. Et bien-sûr, que serait Jack sans la très fidèle Chloé O’BRIAN ? 

Les créateurs de la série ont repris avec succès les thèmes contemporains de notre période post-11 septembre ; les sujets les plus brûlants en matière de sécurité nationale : la surveillance des citoyens par le gouvernement, la discrimination, la torture, les victimes collatérales, les méthodes expéditives, etc. J’imagine toute la souffrance des Américanophobes primaires et des Gauchistes enragés face à l’immense succès qu’ont rencontré les quelque 200 épisodes de « 24 ». Je les comprends parce qu’il est clair que le patriotisme sans concession, l’exaltation du sacrifice et les pleins pouvoirs donnés aux agences de lutte contre le terrorisme, ressemblent très fort à la politique voulue par George W. BUSH durant sa présidence. Ses plus farouches détracteurs ont reproché la simplification télévisuelle de la lutte entre le bien et le mal, ainsi que la légitimation de la torture. Nous les fans, on leur rétorque que d’abord « 24 » est une fiction, et qu’ensuite, on ne peut pas reprocher à une fiction aussi bien faite de promouvoir les valeurs telles que l’opposition aux extrémismes, la loyauté, le patriotisme et la conviction qu’il ne peut y avoir de paix sans justice. Au total, il aura vaincu des Extrémistes Serbes, Arabes, Russes, Perses et Chinois; des Caïds de la drogue latinos ; des dangereux Mercenaires Américains ; des Seigneurs de la guerre Africains ; et des Politiciens et des grands patrons immoraux. Que du beau monde !

Après tous ces hauts faits d’armes, Jack BAUER peut maintenant disparaître. Il restera synonyme de bravoure, de loyauté et d’amour de son pays.

ADIEU, JACK !

 

Publié dans FAITS DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article