JUIFS ET CHRETIENS

Publié le par NEOAFRICAIN

De nombreux Catholiques pratiquants qui sont mus par un amour pour cette terre d'Israël qui fait l'exception dans cette région du monde où règnent bien souvent l'islamisme le plus radical, l'obscurantisme et la misère ; ont parfois été choqués par les mots durs employés à l'encontre du Pape ou de certains prêtres quant à leurs prises de positions sur l'Etat hébreux ou sur le judaïsme.
En effet, ce n'est pas juste de toujours relever ce que les Pasteurs de l'Eglise ont pu dire ou faire dans le passé pour comprendre la position de l'Eglise aujourd'hui. Nous ne cherchons pas à savoir ce que certains rabbins ou autres ont pu dire ou faire dans le passé qui pourraient heurter notre Eglise.
Je considère que SS Jean-Paul II et SS Benoît XVI ont eu les mots et les gestes appropriés pour parler d'Israël. De façon générale, tous ceux qui prient en Esprit et en Vérité ne devraient être qu'amour pour leur prochain; mais avec les Juifs, c'est vraiment une relation fraternelle. Je pense bien comprendre que tout l'Ancien Testament est un tronc commun que nous partageons, tronc qui prend ses racines dans la descendance d’Abraham en passant par Isaac. L’amour d’Israël, le peuple élu, est souvent repris en cœur dans les messes.

Tous ceux qui se disent Sionistes ne devraient pas instrumentaliser les rivalités entre Chrétiens et Juifs. Aujourd’hui, Israël est en quasi danger de disparition à cause de l’islamo-terrorisme, de l’islamisation des sociétés occidentales et même d’une certaine banalisation de ce risque létal pour Israël dans le chef de nombreux Juifs « de gauche ». J’en veux pour preuve les quelque 78% des Juifs américains qui ont voté Obama ! Il est probable que les Israéliens pourraient faire face tout seuls à ce risque, comme ils ont pu le faire dans le passé, mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Le soutien diplomatique, médiatique et militaire qu’ils peuvent trouver dans le monde d'aujourd"hui reste très précieux.

A ce sujet, j’ai trouvé assez ingrat que si peu d’Israéliens aient soutenu la politique de W. BUSH. Au moins avec lui, ils avaient la certitude que les USA les protégeraient envers et contre tout. Il a perdu énormément de plumes politiques à cause de cette posture, mais n’a jamais renoncé à ce soutien indéfectible.

Enfin, pour illustrer ce lien entre Chrétiens et Juifs, je veux citer aussi un chiffre éloquent venu du Ministère du Tourisme israélien : sur les 3 millions de touristes qui ont visité Israël en 2008, 1,8 million étaient des Chrétiens. Ce qui est une augmentation de 40% en huit ans de Présidence W. BUSH.

Aujourd’hui, après le discours du Caire d’Obama, la situation semble changer. Espérons qu’il n’est pas trop tard!


En résumé : Connaître ses vrais amis est ce qu’il y a de plus important pour Israël aujourd’hui ; les dénigrer ne sert à rien.

Publié dans RELIGION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article