3 FOIS EN 6 MOIS…

Publié le par NEOAFRICAIN

 

times-sqaures.jpg

Le Président de la commission  du Sénat américain sur la Sécurité Intérieure, le Sénateur Joe LIEBERMAN, a rappelé aujourd’hui sur FOX NEWS qu’en 6 mois les USA ont subi trois attaques et tentatives d’attaques terroristes sur leur sol.  Ce sénateur qui a toujours maîtrisé ce sujet et qui a même quitté le parti démocrate à cause de leur manque de sérieux sur les questions de sécurité, a raison de tirer la sonnette d’alarme.

Pour rappel :

- le 5 novembre 2009, un major de l’armée américaine, musulman né aux Etats-Unis de parents jordaniens a vraisemblablement ouvert le feu dans une grande base militaire du Texas. Cette tuerie a laissé au moins 13 morts et des dizaines de blessés.

- le 25 décembre 2009, un jeune citoyen nigérian, musulman, a semble-t-il tenté d’utiliser des explosifs en vue détruire en plein vol un avion reliant Amsterdam à Détroit. Il y avait près de 300 personnes à bord.

- Dernier en date, ce 1er mai 2010, un jeune citoyen américain d’origine pakistanaise, musulman, a reconnu avoir tenté de faire exploser une voiture bourrée d’engins en plein Times Square à New-York.

 

Le point commun le plus déterminant entre ces 3 attaques ?

 Leur lien avec l’islamisme le plus radical, notamment avec cet Imam extrémiste, Anwar Al-AWLAKI, dont les prêches endiablés achèvent de persuader ces candidats terroristes à commettre l’irréparable. Heureusement pour les USA (et indirectement pour nous tous) l’incompétence des auteurs des deux dernières tentatives a permis d’éviter le pire.

Ce qui confirme que manifestement, en termes de prévention,  le système a manqué ses objectifs.

 

La réaction de l’administration OBAMA est à chaque fois tardive, et les prises de positions  personnelles de celui-ci  ressemblent davantage à celles de quelqu’un qui prend des décisions poussé par les évènements, plutôt que de celles d’une personne qui a compris l’essence du problème et qui est prêt à s’impliquer pour le gérer.  En refusant d’admettre les failles de son système, il s’empêche de l’améliorer, alors que s’il y a bien un domaine qui ne peut souffrir du moindre relâchement, c’est celui de la lutte contre le terrorisme.

 

Ces actes de terreurs démontrent aussi l’inefficacité des ces grands discours qu’il a donnés au Caire et à Berlin ou de cette main tendue aux Ayatollahs de Téhéran. La lutte contre le terrorisme vert ne se fait pas contre les Musulmans modérés qui pourraient éventuellement être sensibles aux auto-flagellations du Président de la plus grande puissance du monde ; la lutte se fait contre les radicaux qui n’ont pas comme but de s’intégrer dans des sociétés occidentales qui seraient tolérantes à leur égard. Leur but avoué et répété prêches après prêches, est de détruire ces sociétés démocratiques pour implanter leur vision du monde.

Il est vrai que plusieurs gouvernements qui ont eu le courage de relever le défi de se confronter à eux ont couru le risque de l’impopularité et ont parfois été sanctionnées dans les urnes. Mais toute politique de sécurité qui est ambigüe sur ce thème ridiculise les modérés, conforte les extrémistes et à terme augmente le risque de voir un attentat majeur aboutir sur le sol américain. Les Européens qui croient encore en majorité à l’efficacité d’OBAMA sur le sujet risquent, là encore, de déchanter !

 

Publié dans SECURITE-GUERRE

Commenter cet article